dimanche 26 septembre 2021
Accueil | Société | CÉLÉBRATION DU 8 MARS AU MALI: La cérémonie officielle victime de menace du COVIV 19

CÉLÉBRATION DU 8 MARS AU MALI: La cérémonie officielle victime de menace du COVIV 19

La cérémonie officielle de la célébration de la Journée internationale de la femme prévue dimanche dernier a été annulée à cause de la menace du Coronavirus (COVIV-19), a annoncé la veille (samedi 07 mars 2020) un communiqué du ministère malien de la Femme, de l’Enfant et de la Famille.

 

Prévue au Palais de la culture Amadou Hampâté Ba, cette cérémonie devait mobiliser près de 3 000 personnes en présence du président Ibrahim Boubacar Kéita et de son épouse. Le département a annoncé avoir pris cette décision pour se conformer aux «mesures préventives contre la maladie à Coronavirus».

A noter qu’aucun cas de coronavirus n’a été déclaré à ce jour au Mali. Mais, selon le ministère malien de la Santé et des Affaires sociales qui fait le point de façon quotidienne,  le pays a enregistré 5 cas d’alerte à la date du jeudi 05 mars 2020. Au total, les laboratoires ont analysé 12 échantillons qui se sont tous révélés négatifs.

La surveillance a été une priorité des autorités maliennes avec la mise en place des équipes de contrôle dans les aéroports de Bamako-Sénou, Kayes  et Mopti. Sur les points terrestres, 15 cordons  considérés comme prioritaires ont été réactivés aux frontières de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, de la  République de Guinée, du Sénégal et de la Mauritanie.

«La situation de fonctionnement de ces cordons sanitaires est transmise tous les jours au niveau régional et national», a assuré le secrétaire général du ministère malien de la Santé et des Affaires sociales, Mama Koumaré, lors d’un point de presse animé jeudi dernier.

Pour ce qui est des centres de prise en charge, 22 salles ont été identifiées aux CHU du point G et Gabriel Touré ; aux hôpitaux du Mali et de Kati ainsi que dans les Centres de santé de référence (CSREF) de la capitale. Et le pays dispose de 4 laboratoires qui ont la capacité de faire le diagnostic de la maladie.

«Pour la prévention, il faut aussi préconiser l’hygiène individuelle et collective par le lavage des mains au savon et l’application  des gels hydro alcoolique ; assainir le cadre de vie ; cuire suffisamment les viandes, poissons et œufs avant consommation ; surseoir aux regroupements et voyages non nécessaires surtout dans les localités des pays touchées…», a conseillé M. Koumaré. Des mesures qui font l’objet d’une campagne d’information et sensibilisation radiophonique dans presque toutes les langues du pays.

Le gouvernement ne cesse de rassurer la population que toutes les dispositions sont prises pour la prévention et la prise en charge rapide des alertes.

Aïssata Bâ

LE MATIN

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Circulation alternée à Bamako: Un désastre sans fin pour les usagers !  

  La circulation alternée a débuté le 19 août 2019 durant le mois de ramadan. …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils