mercredi 4 août 2021
Accueil | Société | Bouba Fané vs Ras Bath: Deux Grimms des réseaux sociaux

Bouba Fané vs Ras Bath: Deux Grimms des réseaux sociaux

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication bouleversent et continuent à brouiller notre quotidien et cela à bien des égards. De l’époque des ordinateurs bulls, à celle d’aujourd’hui, des technologies nano, bien de progrès ont été accomplis. Mais de ces feuilles historiques d’ordre technologiques les réseaux sociaux jouent un rôle important. À quelques semaines de la plus grande échéance électorale que le Mali connaîtra, une autre guerre se vit sur la toile : celle du 2.5.

Vérifiez bien votre fil d’actualité. Vous avez vu ou écouté sans doute une vidéo ou un post quelconque de Bouba Fane ou de Ras Bath. À eux deux seuls, ils explosent le nombre de vues et de partages. Ce qui pèse, c’est la force des arguments. Justement, ils en ont. D’un côté avec Bouba Fane, on a un partisan du régime actuel qui se veut de faire les louanges de ce premier quinquennat d’Ibrahim Boubacar Keita. Il le fait sans pudeur et avec toute l’énergie possible. Il pèse un peu moins que son adversaire et rivale Ras Bath. Néanmoins, sa force est considérable et mérite du respect. De lui on entend beaucoup de psalmodiation, mais pas nouveaux. On dit de lui qu’il est un profiteur, mieux un trouble-fête. Ancien partisan du régime déchu, il aurait su très vite changer de veste. Mais ne dit-on pas que seuls les imbéciles ne changent pas ? À croire qu’il supporte chaque régime qui serait prêt à le payer. Il aurait peut-être raison. Il faut reconnaître que les temps sont durs au Mali. Voir une pièce au ras le sol relève du miracle. Le vol est désormais un luxe dont tout le monde ne peut se permettre. En tout cas, Bouba Fane récolte bien. Entre sa nouvelle 4.4, version américaine, pas encore programmée, offerte par la présidence (IBK avant le putsch). Selon lui, de source intime, il aurait été gracieusement payé pour ses vidéos en soutenant le régime actuel. Mais plus lourd que lui, il y’en a. Ras Bath est un véritable harangueur de foule au sens véritable du mot.
Outre le chef religieux Ousmane Haidara, il est le seul à pouvoir remplir sans actes folkloriques comme les artistes le stade du 26 Mars. Il faut reconnaître que ses propos ou du moins ses informations sont vérifiables et véridiques. Mais lui est le contraire de Bouba Fane. Ras Bath est un opposant au régime actuel. Il n’est point à présenter. Leur travail enfin, ou le but, est de donner plus d’électorats à leurs politiques ou faire gagner leurs idéologies.
À part cette comparaison, le point commun est que Ras Bath et Bouba Fane se livrent une guerre froide sans pitié. Représentant chacun leurs idéologies avec forte conviction, ils restent tous deux convaincus de la noblesse de leur lutte.

Djibril Mamadou Coulibaly

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Front social ébullition: Les enseignants exigent  l’application stricte et immédiate de l’article 39

  La Synergie des syndicats  enseignants signataires du 15 octobre 2016 a appelé hier jeudi …

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils