jeudi 29 octobre 2020
Accueil | Oeil du combattant | Banditisme : Une descente ciblée chez notre confrère Touré du journal «REFLET D’AFRIQUE» !

Banditisme : Une descente ciblée chez notre confrère Touré du journal «REFLET D’AFRIQUE» !

Dans la nuit du samedi 18 au dimanche 19 mars 2017, entre 4 et 6 heures du matin, sur indication, plus de cinq hommes armés ont pris en otage la famille où habite notre confrère Baladji Touré, Directeur de Publication du journal «LE REFLET D’AFRIQUE ». Ledit logement se situe à l’Hippodrome II terminus extension, vers la place des taxis. Les agresseurs ont emporté d’importants biens.

 

L’insécurité grandissante dans la capitale malienne ne dit plus son nom. Malgré la multiplication des Brigades spécialisées dans des corps de sécurité pour lutter contre les bandits armés, les attaques à main armée et vols avec effractions, et tant d’autres braquages hantent les Bamakois.

C’est ce qui s’est passé dans la nuit du samedi au dimanche derniers, chez notre confrère Baladji Touré, dépasse tout commentaire.

En effet, plus de cinq Hommes bien armés des PA (pistolets automatiques) ont fait irruption dans cette famille, sise à l’Hippodrome extension. Durant, deux heures d’horloge, de 4 à 6 heures du matin, ils ont forcé chacun des membres de ladite famille à se soumettre à leur volonté. Sans panique, les voleurs, selon les explications des victimes, ont pris tous leur temps. Et même de prendre des boissons canettes dans un réfrigérateur pour se rafraîchir.

Pis, ils ont évoqué à notre confrère qu’ils sont là sur indication. C’est-à-dire qu’ils ont été informés de l’existence d’une fortune dans ladite habitation. Encore, pire, ces bandits, commandités, si l’on peut le dire ainsi, durant leur opération, insultaient de pères et mères de leurs proies.

Pour ce faire, ils ont enlevé sept téléphones portables (des marques Techno, Phantom, Samsum, Iphone, Itel, Techno3, etc.) en plus deux ordinateurs portables. Aussi, ils ont pris un ensemble de l’or appartenant à la sœur de Baladji Touré avant d’emporter une enveloppe de 65.000 francs CFA gardée dans un livre coranique et une autre somme de 50.000 francs CFA dans le sac de notre confrère. Et, comme si cela ne suffisait pas, ces bandits armés ont ramassé beaucoup de pagnes. Car, la sœur de notre confrère venait de célébrer le baptême de son enfant, il y a à peine quelques jours.

La Police a été saisie dudit braquage à domicile. Cependant, la thèse d’un règlement de compte n’est pas à écarter. Si l’on se réfère au caractère spécial.

Le Fouineur

Rédaction

Voir aussi

L’ŒIL DU MATIN : Haro sur la solidarité vindicative et condescendante de la Cédéao

La Cédéao, ou plus précisément certains présidents des Etats membres de cette structure, ont le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils