vendredi 25 septembre 2020
Accueil | International | Banderole anti-saoudienne en Algérie : Ahmed Ouyahia n’a pas présenté d’excuses officielles à Riyad

Banderole anti-saoudienne en Algérie : Ahmed Ouyahia n’a pas présenté d’excuses officielles à Riyad

Contrairement aux affirmations de l’ambassadeur saoudien à Alger, le Premier ministre algérien s’est contenté de dire que la banderole anti-saoudienne n’engageait en rien son gouvernement et son pays. Le mot « excuse » n’a pas été prononcé.

Contrairement à ce qui a été annoncé, mardi 19 décembre, le Premier ministre, Ahmed Ouyahia n’a pas prononcé d’excuses officielles à l’Arabie saoudite suite à une banderole anti-saoudienne brandie lors d’un match de foot à Ain M’llila (400 km au sud est d’Alger), nous confie une source au Palais du gouvernement.

Ce jour-là, les deux équipes phares de cette ville s’affrontaient dans un match. Des supporteurs ont alors déployé un immense tifo affichant une image mêlant les portraits du roi Salman et du président américain Donald Trump, apposé à côté de l’image de la mosquée Al-Aqsa de Jérusalem avec comme slogan : « les deux faces d’une même pièce ». La banderole accusait le roi saoudien, allié des États-Unis, de soutenir la décision américaine.
Pas d’excuse

Mardi 19 décembre, l’ambassadeur algérien à Riyad, Sami El Saleh, avait alors publié un tweet affirmant que le Premier ministre algérien avait présenté « les excuses du gouvernement, des autorités et du peuple algérien pour les actes irresponsables qui ont eu lieu dans un stade et qui ne reflètent pas l’opinion du peuple algérien » au président de l’Assemblée consultative saoudienne Majliss Achoura qui l’avait reçu en journée.

« Formellement, il n’y a pas eu d’excuses », nous confie l’entourage d’Ouyahia. « Le Premier ministre avait juste assuré à son invité saoudien que ces actes n’engageait en rien l’Algérie et le gouvernement algérien », ajoute-on.

Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/504403/politique/banderole-anti-saoudienne-e…

Djibril Coulibaly

Voir aussi

 Lutte contre racisme : Après l’inculpation de Me Chauvin dans par la justice américaine, le regain de colère toujours est aigüe !

Après la mort de George Floyd survenue le 25 mai dernier lors d’une interpellation sévère, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils