mardi 27 octobre 2020
Accueil | Société | Autonomisation économique des femmes et dividende démographique(SWEDD) : L’année 2017 consacrée à la réalisation des activités

Autonomisation économique des femmes et dividende démographique(SWEDD) : L’année 2017 consacrée à la réalisation des activités

Pour mieux informer l’ensemble des acteurs impliqués, sur les modalités pratique de la mise en Œuvre du projet d’autonomisation des femmes et le dividende démographique (SWEDD), le ministère en charge de l’Aménagement du Territoire et de la Population, a organisé une conférence de presse, le vendredi 17 mars dernier à la Maison de la presse de Bamako. Une conférence animée par le ministre Sambel Bana Diallo en présence des cadres de son département.
Programmé pour quatre ans, le projet SWEDD est une initiative régionale qui couvre 6 pays. Il s’agit de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad.
Selon le ministre Sambel Bana Diallo, l’année 2016 (1ère année du projet) a été consacrée fondamentalement à la mise en place des instances de pilotage, à la préparation des plans d’actions et à l’installation de l’unité du Projet. L’’année 2017 sera consacrée à la concrétisation des activités du projet SWEDD.
Pour lui, malgré la tenue de plusieurs évènements comme le lancement national du projet, les différentes rencontres du comité national de pilotage, plusieurs acteurs ont encore besoin de plus de compréhension sur le SWEDD ; d’où, pour lui, la nécessité de poursuivre l’information des acteurs sur les modalités pratiques de la mise en œuvre du SWEDD par une large diffusion à travers les medias.
En outre, le ministre Sambel Bana Diallo a signalé que l’accord de financement du Projet SWEDD a été signé le 3 avril 2015 entre le gouvernement du Mali et la Banque Mondiale. Et qu’il a été officiellement lancé à Niamey au Niger en novembre 2015.
Et il a, pour objectifs, selon lui, d’accélérer la transition démographique à travers la transformation de la structure de l’âge de la population et à réaliser ainsi les objectifs plus larges qui consistent à déclencher le dividende démographique et la réduction des inégalités entre les sexes dans la zone sahélienne. De façon spécifique, pour le ministre Diallo, le projet SWEDD, vise à améliorer le niveau d’autonomisation des femmes et des adolescentes afin de leur permettre d’accéder plus facilement aux services de santé reproductive, infantile et maternelle de qualité. A cet effet il a précisé que le projet est structuré en trois composantes consistant à améliorer la demande pour les services de santé reproductive, maternelle, néonatale, infantile, nutritionnelle et à accroitre l’autonomisation des femmes et des adolescentes. Mais aussi à renforcer la capacité d’élaboration des politiques liées au dividende démographique et la mise en Œuvre du projet.
Selon le ministre Sambel Bana Diallo, le projet SWEDD, est destiné essentiellement, aux femmes, aux enfants et les adolescentes. Et d’après lui, le dispositif institutionnel de mise en œuvre du projet est composé d’un comité régional de pilotage, d’un comité national et d’une unité d’exécution du projet
Par ailleurs, il a remercié la Banque mondiale et l’UNFPA pour leurs soutiens financiers et leur assistance technique.
Par Moïse Keïta LE SURSAUT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Avis partagés sur le retour d’IBK à Bamako : le RPM se félicite, le M5-RFP demande « qu’il soit jugé »

L’ancien Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta est rentré à Bamako le mercredi soir, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils