vendredi 1 juillet 2022
Accueil | Société | Attaque de Mourdiah : Les langues se délient

Attaque de Mourdiah : Les langues se délient

La petite ville de Mourdiah est située à 95 Km de Nara. Dans du dimanche 24 au lundi 25 septembre dernier, ses Habitants ont été surpris par une agression à l’actif d’un groupe d’ hommes armés non identifiés. Le scénario !

Le dimanche 24 septembre 2017, aux environs de 22 H00, la Brigade de Gendarmerie Territoriale de Mourdiah a fait l’objet d’une fulgurante attaque surprise par une bande d’hommes armés non identifiés

En termes de bilan, l’on déplore des dégâts matériels importants ; un prisonnier exemplaire, un Gendarme (qui a eu la vie sauve suite à une incompréhension des assaillants) et un véhicule enlevé (puis retrouvé).

La première victime fut un prévenu au niveau de la Brigade Territoriale de Mourdiah, qui s’est montré exemplaire. Libéré de sa garde à vue par les assaillants de la Brigade de Gendarmerie, ce prévenu s’est rendu aux autorités sécuritaires le lendemain de l’attaque.

La deuxième concerne le Gendarme de garde. Il avait été surpris par les assaillants sur les lieux. Selon nos sources locales, à son sujet, les assaillants n’étaient pas de même avis. Pour les uns, il faut l’éliminer sur le champ ; et, pour les autres, il faut le faire prisonnier. C’est ainsi que celui dont le sort vacillait entre la mort et l’enlèvement, a pu se confondre avec l’obscurité pour disparaitre dans la nature.

La dernière question portait sur le véhicule enlevé. Après l’attaque, les soldats de la 322e compagnie militaire de Nara ont effectué une descente dans la forêt de Wagadou. Surpris, ils retrouvent les bandits en train de festoyer autour de leur victoire en voyant leur butin de guerre (véhicule). Après des échanges de tirs nourris, les bandits armés ont pu se replier sur la frontière mauritanienne en abandonnant aux FAMA le véhicule de la Gendarmerie sur les lieux.

À noter que les auteurs de cette attaque avaient été aperçus il y a cinq jours à quelques km du village Boudjiguiré, sur l’axe Nara-Guiré. Mais aucune mesure sécuritaire n’a été envisagée dans la Région afin de les démanteler à temps.

Mahamadou YATTARA : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

VOL DE MOTOS A KAYES N’DI: 3 personnes arrêtées par la Police 

    Le Commissariat de Police du 2e arrondissement de Kayes a mis la main …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils