mardi 5 juillet 2022
Accueil | Société | Annulation du marché de la carte d’identité biométrique : Une sage décision du PM

Annulation du marché de la carte d’identité biométrique : Une sage décision du PM

Le Premier Ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga, s’est mis au-dessus de la mêlée concernant la fameuse affaire du marché de confection de carte d’identité biométrique couplée avec la carte AMO. Il a décidé de procéder à l’annulation pure et simple de l’attribution du marché en question à Cissé Technologie au motif de violation des règles de passation des marchés publics et surtout au coût élevé du sésame.

Cette décision du Premier Ministre Abdoulaye Idrissa Maïga est salutaire. D’un côté, elle donne la satisfaction à la société civile qui avait projeté une série de manifestations surprenantes contre le prix unitaire de la carte d’identité biométrique fixé à 6000 francs CFA.

«Vu nos faibles revenus au Mali, comment comprendre que, pour l’achat d’une carte d’identité nationale biométrique, le citoyen lambda doit débourser 6000 francs CFA. Alors que certains citoyens n’arrivaient même pas à se procurer de l’ancienne carte d’identité nationale à 2000 francs CFA», manifestait plus d’un Malien.

Par ailleurs, faut-il noter que le couplage de la carte d’identité nationale avec l’AMO était plus que du vol. Sur ce point, des Etrangers à l’AMO sont abonnés à l’AMO. Mais ont-ils eu besoin de la pièce d’identité nationale du Mali ? Et nos compatriotes vivant dans les villages qui n’ont pas le moyen de se faire enregistrer à l’AMO, mais seulement d’une pièce d’identité nationale pour se déplacer, voyager ?

Pis, un mineur de moins de 18 ans est pris en charge par l’AMO, cependant, il n’a pas d’une carte d’identité biométrique avant 18 ans. Heureusement que le PM a été clairvoyant dans ce dossier malgré des tentatives à lui dévoyer. Car, selon nos sources, certains conseillers du PM avaient voulu lui induire en erreur tout en lui orientant vers les propositions de Cissé Technologie.

A rappeler que l’ex Premier Ministre, Modibo Kéïta, était aussi dans la logique de bien étudier ce dossier de marché de fourniture de carte d’identité biométrique couplée avec l’AMO. Ainsi, avec cette décision d’annulation, son successeur vient lui emboiter le pas. Comme pour magnifier que la Primature a le dernier mot en tant qu’organe suprême du Gouvernement.

De l’autre côté, ladite décision soulage les autres soumissionnaires qui dénonçaient la violation de toutes les règles de passation de marchés publics dans cette affaire.

Couplage de la carte d’identité avec la carte AMO

Le couplage est consacré par le décret n°2016-0253/P-RM du 29 avril 2016. Malgré ce décret, il est important de souligner que la majorité de la population malienne n’est pas affiliée à l’AMO, et ceux qui le sont disposent déjà de leur carte AMO par l’intermédiaire de la CANAM. Un nombre important de bénéficiaires des prestations de l’AMO sont des mineurs qui n’ont pas l’âge de posséder d’une carte d’identité nationale. Avec le couplage, ceux-ci seraient automatiquement des détenteurs de la carte d’identité nationale. Avec le couplage, dans le prix de la carte d’identité d’un paysan, d’un éleveur, d’un pêcheur, il y a la part de l’AMO qui ne le concerne pas, tout comme les pauvres en milieu rural qui subventionneront injustement les populations bénéficiaires. Avec le couplage, il s’agit de mettre en cause l’investissement initial d’environ 10 milliards de francs CFA ayant permis de mettre en place le système d’enrôlement de la carte AMO. Ce qui représenterait une véritable source de gâchis énormes pour les finances publiques.

Oumar Diakité : LE COMBAT

 

Rédaction

Voir aussi

TENUE SEXY ET CHICHA AU STATUT WHATSAPP: Un mariage avorté !

Une dame a été coupable de l'annulation du mariage de son frère. Pour cause, elle regardait le statut de la future mariée en présence de la belle-mère. Cette dernière a découvert sa future belle-fille habillée en tenue sexy et fumant de la chicha dans une boite de nuit de la place. 

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils