mardi 17 septembre 2019
Accueil | Sports | Amazone de la semaine : Hamchetou Maïga

Amazone de la semaine : Hamchetou Maïga

Naît-on championne ou devient-on ? Cette question revient très souvent au centre des discussions de plusieurs commentateurs. Si certains évoquent la performance comme étant innée, d’autres pensent qu’il faut l’apprendre. Nous vous présentons aujourd’hui une personne qui ne s’est pas laissée décourager par les remarques négatives des gens. Elle est devenue une sportive qui s’est beaucoup battue pour la réalisation de son rêve.

Fille d’un ancien international de basket-ball, Hamchetou grandit à Bamako au sein d’une famille de 19 enfants, dont sa sœur Aïssata Maïga, qui est aussi basketteuse comme Hamchetou.

D’abord laissée de côté en raison de sa petite taille comparée à ses coéquipières de ce temps-là, elle se bat pour se faire une place au Djoliba de Bamako, l’un des meilleurs clubs de basket féminin des trente dernières années au Mali, avant de rejoindre le club du Dakar Université Club.

Par l’intermédiaire de ses prestations avec l’équipe nationale du Mali, Hamchetou est repérée par Old Dominion Monarchsaux États-Unis. Elle saisit cette chance et rejoint les États-Unis. Durant son cursus universitaire, elle termine à trois reprises dans le meilleur cinq de la All-Colonial Athletic Association.

Les performances de notre Amazone lui valent d’être sélectionnée en douzième position lors de la Draft WNBA 2002 par les Monarchs de Sacramento. Avec cette dernière franchise, Hamchetou participe durant quatre saisons consécutives, de 2003 à 2006. Lors des deux dernières de ces saisons, les Monarchs atteignent les Finales WNBA. Elles remportent le titre en 2005, en battant les Sun du Connecticut par trois victoires à une, 69 à 65, défaites 70 à 77 après prolongation, 66 à 55 et 62 à 59.

La saison suivante, ce sont les joueuses des Detroit Shockqui battent les Monarchspar trois à deux. À l’issue de la saison WNBA (Women’s National Basket Association) 2009, c’est-à-dire la ligue américaine professionnelle de basket-ball féminin, elle totalise 241 rencontres de phase régulière, pour des statistiques de 5,6 points, 2,5 rebonds et 1,1 passes. Ses statistiques en play-off sont de 2,7 points, 1,4 rebonds, 0,8 passes en 27 rencontres. Hamchetou a été également une excellente joueuse de défense ce qui traduit de bonnes statistiques aux interceptions. Elle fut ainsi la sixième joueuse de la ligue de cette catégorie statistique lors de la saison 2007.

Durant l’intersaison de la WNBA, elle évolue de nouveau pour le club de Dakar, puis pendant deux saisons en Espagne.

La lutte continua pour Hamchetou qui rejoignit la Ligue féminine de basket (LFB) à Nice, France, puis la saison suivante à USO Mondeville. Lors de cette dernière saison, elle est élue meilleure joueuse MVP étrangère (Most Valuable Player), c’est-à-dire joueuse étrangère la plus importante. À l’issue de cette saison, elle est recrutée par le club tchèque de Brno, l’un des meilleurs clubs de l’Euroligue. Avec Hamchetou, le club atteignit le Final Fourqui s’est disputé finalement dans cette ville tchèque à domicile. Brno met fin aux ambitions du club de Bourges Basket en demi-finale, après prolongation, avant d’échouer face au club russe de Spartak Moscou.

En février 2010, après un arrêt de quelques mois en raison d’une blessure, elle signe avec le club de Tarbes Gespe Bigorre. Elle dispute neuf rencontres de la phase régulière, avec des statistiques de 4,9 points et 2,3 rebonds. Elle participe à la phase finale qui conduit les joueuses de Tarbes en finale où elles sont opposées aux détentrices du titre, Bourges. C’est ainsi qu’elle va remporter son premier titre de championne de France.

De ce jour à aujourd’hui, Hamchetou est considérée comme l’une des meilleures dans le basket-ball de par son courage et sa détermination dans le travail bien fait. Elle est vite devenue une référence pour les filles qui inspirent aux basket-balls.

Après sa retraite internationale comme joueuse, Hamchetou Maiga organise depuis 2017, un camp pour recruter de futures championnes. À travers ce camp, Hamchetou veut contribuer à aider les jeunes à être autonomes à travers le basket-ball. Beaucoup de lauréates des camps organisés par Hamchetou sont de potentielles boursières pour aller tenter leur chance de poursuivre une carrière aux États-Unis et ailleurs. Hamchetou Maiga est aussi engagée dans l’humanitaire dans lequel elle veut apporter un soutien aux plus démunis comme elle le fait déjà à travers le sport en soutenant les jeunes filles talentueuses, mais qui manquent de moyens de prouver leur talent de basketteuses en herbe.

Hamchetou est la preuve vivante que cela soit en sport ou dans n’importe quel métier, que seul le travail paye, et qu’il faut aller jusqu’au bout lorsqu’on veut obtenir quelque chose.

Haoua Ouane INFO SEPT 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Assemblée générale extraordinaire de la FEMAFOOT: Les balises d’une sortie de crise définitive!

  L’Assemblée générale extraordinaire de la fédération malienne de football  s’est tenue le samedi 13 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils