jeudi 1 octobre 2020
Accueil | Société | Aide humanitaire et besoins liés à la Covid-19 : OCHA Mali demande 330 millions de dollars pour couvrir les besoins

Aide humanitaire et besoins liés à la Covid-19 : OCHA Mali demande 330 millions de dollars pour couvrir les besoins

« De nouveaux besoins humanitaires liés à cette pandémie se sont ajoutés à ceux déjà identifiés au début de l’année ». C’est ce qui ressort d’un rapport publié par OCHA vendredi dernier. Selon l’organisation humanitaire onusienne, le budget du Plan de Réponse Humanitaire (PRH) révisé s’élève désormais à 474 millions de dollars américains, soit 84 millions de plus qu’en janvier 2020. Ce plan révisé serait actuellement financé à hauteur de 30 pour cent. Ce qui fait au total 144 millions mobilisés et le déficit de financement estimé à 330 millions de dollars, dont 45 millions destinés à la lutte contre la COVID-19.

Dans ce document Mbaranga Gasarabwe, coordonnatrice Humanitaire pour le Mali demande aux partenaires « de financer davantage et en temps opportun les opérations d’urgence dans le pays afin d’empêcher des pertes en vies humaines évitables, préserver la dignité des populations affectées et favoriser leur résilience ».
Selon OCHA, ce plan va couvrir les besoins urgents de 5,5 millions de personnes dans les secteurs de la santé, de la nutrition, de la sécurité alimentaire, de l’eau, l’hygiène et l’assainissement, des abris et des biens non alimentaires, de la protection et de l’éducation. OCHA prévient que la nouvelle crise sanitaire causée par la COVID-19 combinée à la persistance de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle ainsi qu’aux défis de la protection de la population dus à l’instabilité sécuritaire dans certaines parties du pays risque d’accentuer la vulnérabilité des ménages démunis.
« La crise humanitaire multidimensionnelle dans le pays est aujourd’hui rendue plus complexe à travers la COVID-19 qui exige une adaptation des priorités et des modes d’interventions opérationnelles en phase avec les mesures barrières pour la lutte contre la propagation de la maladie », affirme Mme Mbaranga Gasarabwe, Coordonnatrice Humanitaire pour le Mali.
Dans ce document, il est aussi marqué le nombre de personnes déplacées internes qui a quadruplé en deux ans. Selon OCHA Mali, le nombre de personnes déplacées internes est passé de 60 500 en avril 2018 à 250 900 en avril 2020.
La population en insécurité alimentaire continue également d’augmenter selon OCHA et risque de dépasser les projections alarmantes du Cadre harmonisé de mars 2020. Ce cadre estime à 1,3 million le nombre de personnes actuellement en insécurité alimentaire sévère, soit plus du double du nombre de personnes touchées l’année dernière à la même période.
Cependant, l’organisation humanitaire onusienne rassure que des actions sont en cours pour améliorer les conditions de vie des communautés les plus vulnérables, « mais elles méritent d’être davantage soutenues pour plus d’efficacité et de durabilité » ajoute-elle.
A. Haidara

Malick Diancoumba

Voir aussi

L’ex DG de Laïco-Mali écroué pour malversation financière

Selon des sources proches de l’Hôtel Laïco Amitié, L’ex Directeur général de la société Laïco-Mali …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils