lundi 14 octobre 2019
Accueil | Société | Affaire de l’assassinat du Commissaire de Nioro: Sur 84 suspects interpellés  ,65 ont déjà été placés sous mandat de dépôt  

Affaire de l’assassinat du Commissaire de Nioro: Sur 84 suspects interpellés  ,65 ont déjà été placés sous mandat de dépôt  

 

Les choses commencent à bouger dans l’enquête relative au saccage du commissariat de Nioro ayant enfanté la mort de deux personnes dont le  Commissaire Divisionnaire Issiaka Tounkara et un important dégât matériels.

Depuis les évènements malheureux  du 19 septembre 2019 survenus à Niono, ayant entrainé la mort du Commissaire Divisionnaire Issiaka TOUNKARA suivi du saccage et de l’incendie des véhicules de police et de biens appartenant aux agents de police, une équipe de renfort constituée d’éléments de la Police, de la Gendarmerie et de la Garde Nationales a été aussitôt déployée sur le terrain, pour mener des opérations de maintien et de rétablissement de l’ordre public et procéder à l’interpellation de tout suspect en lien avec lesdits évènements. Selon les dernières informations recueillies hier jeudi auprès d’une source policière, l’enquête ouverte a permis d’interpeller et déférer devant le Procureur de la République près le TGI de Ségou, quatre-vingt-quatre (84) suspects, pour assassinat, attroupements, provocation aux attroupements entrainant des dommages volontaires aux biens de l’Etat et à autrui. Parmi ces suspects, soixante-cinq (65) ont déjà été placés sous mandat de dépôt.

Le rétablissement de l’ordre en cours

L’avancée dans l’enquête est à l’actif des éléments de renfort (Police, Gendarmerie et Garde) qui se sont relayés de Bamako à Niono pour des besoins de service. Le 19 septembre 2019, un premier convoi de cent-soixante-un éléments dont cent-vingt  du Groupement Mobile de Sécurité-MO, vingt (12) de la BAC, vingt (21) du GIPN et huit (8) Enquêteurs y étaient. Le 24 septembre 2019, le second convoi, constitué de soixante-deux éléments dont cinquante du GMS et douze du GIPN a assuré la relève. Le 08 octobre 2019, selon toujours notre source, le troisième convoi, composé de cinquante-deux éléments dont quarante du GMS et douze du GIPN, a relevé le second. Une Prime Générale d’Alimentation Spéciale (PGAS) de mille deux cent (1.200 F CFA) est allouée par jour à chaque élément déployé sur le terrain.

Ada Djiga , stagiaire LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Lutte contre la corruption et l’arrestation de Bakary Togola: Les universitaires maliens se prononcent

  Votre journal s’est intéressé cette semaine à la question de la lutte contre la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils