mercredi 30 septembre 2020
Accueil | Nos régions | Affaire de destruction du commissariat de Niono: 85 personnes impliquées, dont 65 sous mandat de dépôt à la prison centrale de Bamako

Affaire de destruction du commissariat de Niono: 85 personnes impliquées, dont 65 sous mandat de dépôt à la prison centrale de Bamako

 

Le 19 septembre 2019, ils étaient nombreux à Niono à s’en prendre au commissariat de la ville. La manifestation qui a dégénéré a occasionné la mort de deux personnes dont le commissaire Issiaka Tounkara et 22 policiers blessés dont 15 cas graves. Face à cette situation, le Ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le général Salif Traoré a entrepris des mesures qui ont conduit à l’arrestation de près de 100 personnes impliquées.

Après que des manifestants aient saccagé les lieux du commissariat de la ville de Niono, de nombreuses personnes ont été interpellées. Selon des sources locales et policières, à la date d’aujourd’hui, parmi les manifestants 85 personnes impliquées, dont 65 placées, sont placées sous mandat de dépôt à la prison centrale de Bamako. Cela a été  fait suite à grande descente effectuée dans la ville par les forces de sécurité et de défense.

Cependant, depuis le 19 septembre dernier, la population de Niono n’a pas de commissariat. Les habitants en cas de besoin de document administratif sont obligés de se rabattre sur d’autres structures. Sur place, le maintien de la sécurité incombe au groupement mobile de sécurité, GMS.

Il faut rappeler qu’à cause de ces événements, les travaux dans ce commissariat ont été suspendus jusqu’à nouvel ordre. Toutefois,  les travaux pour son réaménagement ont débuté il y a quelques jours.

A. Haidara LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Gouvernement de transition : le tambour bat à cœur ouvert

Le gouvernement de transition, décisif durant la période de 18 mois, sera bientôt formé pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils