lundi 16 mai 2022
Accueil | Société | AFFAIRE BIRAMA TOURE: Papa Mambi victime de trahison ?  

AFFAIRE BIRAMA TOURE: Papa Mambi victime de trahison ?  

 

 

En exil en France sous le régime IBK, Papa Mambi Kéita a été interpellé à l’occasion d’un retour discret au Mali. L’ancien inspecteur de police a été ensuite placé sous mandat de dépôt à la Maison centrale d’arrêt (MCA) de Bamako le vendredi 6 mai 2022 alors qu’il aurait été bien rassuré par une haute personnalité avec laquelle le détenu avait pris attache avant son entrée au Mali. A-t-il obtenu les assurances d’un loup dans la peau d’un agneau ?  

Après 24heures de détention dans l’affaire de disparition du journaliste Birama Touré, l’ancien inspecteur de police a été évacué d’urgence à l’infirmerie de la prison suite à un malaise.  Alors qu’il était témoin clé dans cette affaire, l’inspecteur Papa Mambi Keita, avait déclaré dans un journal de la place en octobre 2017 : “À l’heure où je vous parle, tous les indices prouvent que votre confrère et collègue, Birama Touré, ne vit plus’’. Une déclaration faite depuis la France où il avait trouvé exil après son départ du Mali en catimini.

Et depuis, il était attendu avec le journaliste ayant rapporté ses propos pour clarifier la preuve qui démontre que Birama Touré n’était plus en vie. En asile en France, il était clair qu’il ne pouvait plus revenir au Mali du moins directement selon les exigences de cette demande auprès des autorités françaises.

Nos sources, dans l’entourage du policier, nous informent qu’il nourrissait des envies d’un retour dans son pays, le Mali. Pour ce faire, le policier est venu d’abord régulariser sa situation puisqu’il avait demandé la démission en 2017. Son statut en France ne lui permettant pas de venir directement au Mali, il a ainsi choisi de transiter par le Sénégal afin de rentrer par voie terrestre. C’est ce qui fut fait.

Papa Mambi Kéita est rentré au Mali discrètement aux yeux des Maliens, mais pas aussi sûr. Car, il aurait été, une fois au pays, reçu par trois personnalités, selon nos sources. La première personne qui lui avait donné des assurances fermes par échanges téléphoniques depuis la France de revenir quand l’infortuné demandait conseil avec ce dernier. Il aurait par la suite rencontré deux officiers dans le cadre de la régularisation de sa situation avant son retour.

C’est après ces rencontres qu’il programmait à nouveau de quitter le pays le 9 mai 2022 pour le Sénégal et ensuite se rendre en France. Malheureusement pour lui, les vieilles histoires nourrissent les haines et les joies du futur. Il a été interpellé par le tribunal de la Commune IV le 6 mai 2022. L’épervier du Mandé comme on le surnomme, selon nos informations était poursuivi par une plainte introduite contre lui par quelqu’un qu’il aurait cité comme « témoin », qui a aperçu, selon lui, le corps du journaliste Birama Touré. Vrai ou faux, nul ne peut infirmer ou confirmer.

Mais, est-ce que le plaignant dans sa détermination de se blanchir aux yeux de la justice dans cette affaire a jugé utile de saisir l’occasion de la venue de l’inspecteur Mambi Keïta. En exil en Côte d’Ivoire depuis la chute du régime de son père en août 2020, l’ancien président de la commission défense à l’Assemblée nationale est introuvable à ce jour. En l’absence de Karim Kéita, Papa Mambi Keita est la seule personne détenue dans cette affaire.

Toutefois, si la nécessité de faire jaillir la vérité impose une certaine rigueur et intransigeance dans cette affaire dite de disparition du journaliste Birama Touré, des questions se posent sur la bonne foi de cette personnalité pas des moindres en cette période transitionnelle qui aurait promis ciel et terre à l’inspecteur Papa Mambi Kéita de rentrer au pays pour régulariser sa situation.

Après son arrestation, l’entourage du policier s’interroge déjà sur cette attitude quoi que justifiable d’une part, si la promesse faite n’était pas une manière de tirer le policier dans le filet afin de se faire une bonne image surtout en cette période où les points sont recherchés activement par certains acteurs en difficulté.

L’entourage du policier se demande aujourd’hui après son interpellation si le plan n’était pas bien ficelé pour mettre Papa Mambi Kéita au gnouf.

Par ailleurs, s’il y a une leçon à retenir sur la situation de notre milieu carcéral, le policier Papa Mambi Kéita mis en prison doit être traité avec beaucoup d’attention pour sa santé fragile reconnue. Il a même subi, dans un passé récent, une haute opération qui fait de lui une personne fragile et à risques. Pour preuve, après son interpellation et son transfert au MCA, il a frôlé un infarctus.

Bourama KEITA LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Patrimoine immobilier de l’État: Où en est la justice avec le dossier du bradage des 27 bâtiments publics ?

Face à la nécessité de sauvegarder le patrimoine immobilier de l’État, les autorités de la …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils