mardi 1 décembre 2020
Accueil | Société | ADRESSE À LA NATION : Un discours globalement décevant  

ADRESSE À LA NATION : Un discours globalement décevant  

La dernière adresse à la Nation du président Ibrahim Boubacar Kéita a été très attendue par les populations. Les atteintes n’ont pas été comblées.

 

C’est le dimanche 14 juin 2020, à 20 heures sur les ondes et les écrans gouvernementaux, que le président IBK a adressé à la Nation un discours très attendu par la majorité écrasante des populations du Mali et même par les chancelleries de la place et les observateurs extérieurs. Tout le monde était impatient de découvrir ce que le président allait dire. C’est ainsi que, à 20 heures, il y avait un attroupement devant le petit écran.

Covid-19 oblige, le visage du président de la République était largement caché par le traditionnel masque bleu qui lui montait jusqu’aux yeux. Comme s’il voulait se cacher ou cacher quelque chose. Il était vrai que lui-même s’était caché deux semaines durant sans que l’on sache ce qu’il devenait ou ce qu’il faisait.

Cette absence a été précédée et poursuivie par le meeting de la Troïka Espoir Mali Koura-Front pour la sauvegarde de la nation-Coordination des mouvements et associations de soutien à Mahmoud Dicko. Cette troïka est devenue M5-RFP (Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques) par la suite. Ce meeting avait pour objectif unique la démission du président Kéita de la présidence de la République. Et le monde sorti ce jour-là était évalué par certains à entre 900.000  et 1 million de personnes.

Quoiqu’il arrive, IBK ne pouvait pas ignorer cette nouvelle force qui est née uniquement pour le faire démissionner. Les initiateurs de cette nouvelle dynamique ont été en effet clairs sur leurs intentions : ils discuteraient avec IBK uniquement pour examiner les conditions de sa démission ! La démission du Premier ministre Boubou Cissé et de son gouvernement est intervenue sur fond de crise créée par ce meeting du 5 juin.  Il a été aussitôt reconduit et chargé de monter un nouveau gouvernement sur la base du Dialogue national inclusif (DNI).

La situation du Mali suite à ce meeting a été si dure et sérieusement problématique que la communauté internationale a dépêché des délégations qui ont rencontré certains des principaux acteurs de la situation. C’est donc dans ce contexte que les Maliens ont appris que le président IBK allait s’adresser à la Nation le dimanche 14 juin 2020. Et tous voulaient l’entendre en direct.

Une fois de plus, il faut croire que le président a déçu la majeure partie des Maliens. «Encore un discours pour rien, creux comme d’habitude. Il se moque vraiment des Maliens. Un président définitivement sourd et aveugle à la souffrance et à la colère du peuple malien», dira Konimba Sidibé, président du MODEC et ancien ministre d’IBK. Le jugement de ce chef de parti politique résume et reflète assez bien le sentiment dominant dans l’opinion nationale.

Les Maliens voulaient entendre, cette nuit du 14 juin, des paroles fortes et des décisions qui auraient permis d’espérer que la situation allait se décanter. Or, IBK a répété ce qu’il avait dit voilà trois ans : «ma porte est ouverte et ma main tendue». Or c’est pour avoir longtemps cru à cette main tendue et cette porte ouverte que l’honorable Soumaïla Cissé est là où il est aujourd’hui. Et on ne voit pas qui va encore se risquer à prendre cette main et renter dans cette maison.

Les partisans d’IBK ont estimé qu’il avait tenu des paroles d’apaisement. Les autres estiment que c’est du déjà entendu. Des paroles d’apaisement toujours suivies de moments de braise. Et l’adresse à la Nation juin 2020 est déjà oubliée puisque on ne parle aujourd’hui que du grand rassemblement annoncé par le M5-RFP pour vendredi prochain, 19 juin 2020.

Tientiguiba Danté

Malick Diancoumba

Voir aussi

Transition civilo-militaire : la poudre de perlimpinpin ?

La chute du régime de l’ex-président Ibrahim Boubacar Kéïta aura été voulue et saluée par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils