mercredi 22 septembre 2021
Accueil | Société | 3e Session du Comité de Pilotage du Projet d’Appui à la Compétitivité de l’Économie Malienne (PACEM): Afin de réaliser un taux de décaissement de 46,30%, au cours de l’année 2020

3e Session du Comité de Pilotage du Projet d’Appui à la Compétitivité de l’Économie Malienne (PACEM): Afin de réaliser un taux de décaissement de 46,30%, au cours de l’année 2020

Le Secrétaire général du ministère de l’Économie et des Finances, Bangaly N’Ko Traoré a présidé la cérémonie d’ouverture de la 3e Session du Comité de Pilotage du Projet d’Appui à la Compétitivité de l’Économie Malienne (PACEM), financé par le groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD) et l’État malien. C’était hier mercredi 26 février 2020, dans la salle de conférence dudit ministère, en présence des Responsables des Structures bénéficiaires et d’accompagnement dudit projet ; le Directeur général de la Dette Publique et le Coordinateur du PACEM, M. Sorry Bamba.

 

Au cours de son intervention, le Secrétaire général du ministère de l’Économie et des Finances, M. Bangaly N’Ko Traoré a précisé  que la présente rencontre s’inscrit dans le cadre du respect de la fréquence de tenue des sessions du comité de pilotage dudit projet, comme définit dans les textes administratifs ayant mis en place les organes de gestion du projet, et permettra à la qualité de membres dudit comité, de les assurer que, les activités du projet s’exécutent correctement et conformément au planning prévisionnel validé par la session précédente dudit comité. 

Selon lui, la présente session vise spécifiquement à : faire le point de l’état de mise en œuvre des recommandations issues de la session précédente ; évaluer les objectifs qui étaient fixés pour l’année écoulée du rapport semestriel de juillet à décembre 2019 ; partager les difficultés rencontrées dans les l’exécution dudit PTBA-2019, en vue de requérir les conseils et orientations du comité de pilotage sur les conduites à tenir pour l’exercice 2020 ; valider les objectifs de l’année 2020 à travers l’examen critique du Plan de Travail et Budget Annuel de janvier à décembre 2020 ; faire en lien avec ces difficultés évoquées des propositions concrètes et des solutions susceptibles de garantir l’atteinte des objectifs de développement du projet ; examiner éventuellement toute autre question pertinente liée à la mise en œuvre du projet.

À l’en croire, d’une manière globale, il ressort de ce rapport que sur une prévision annuelle de décaissement, révisé à la baisse de 12,34% du coût total du projet, il n’a réalisé que 3,82%.

La prévision annuelle initiale de décaissement de 2019 était 17,78%, la raison essentielle de cette révision à la baisse du PTBA de l’année 2019 et la contre-performance réalisée au cours de la même année par le PACEM réside dans les multiples lenteurs observées dans l’obtention des avis de non objectifs (ANO) de la BAD sur les dossiers qui lui sont soumis par le projet.

« Le PTBA étant l’instrument principal de travail du projet, le PACEM est resté bloqué jusqu’à cette date d’approbation du PTBA par la Banque, d’où ce taux annuel de décaissement très faible. Malgré les multiples relances de la banque par le gouvernement du Mali, notamment par des lettres de M. le ministre de l’Économie et des Finances, la situation n’a pas connu d’amélioration significative », a-t-il souligné.

Il est à noter que toutes les activités planifiées au cours de la période ont connu un début d’exécution grâce au soutien constant au projet, à travers la transmission dans les détails requis des termes de référence et d’autres documents nécessaires à la bonne exécution des activités du projet

Il a rappelé que le projet a pour objet de contribuer : « à stimuler une croissance économique forte, inclusive, durable et créatrice d’emplois à travers les mises en place des conditions permettant l’amélioration de la compétitivité de l’économie malienne, et le développement du secteur privé ». 

Cette présente session fait suite à celle du 14 août 2019, qui avait permis de faire une évaluation à mi-parcours des objectifs annuels 2019. Elles se proposent de soumettre un rapport semestriel, qui fait état du niveau d’exécution des activités planifiées et des résultats atteints au cours de l’année 2019, et aussi, un plan de travail et le budget annuel (de janvier à décembre 2020). 

Il a indiqué que pour cette année, l’unique défi à relever pour le PACEM est de réaliser un taux de décaissement de 46,30%, au 31 décembre 2020, conformément au PTBA soumis à leur appréciation.

Aïssétou Cissé

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Circulation alternée à Bamako: Un désastre sans fin pour les usagers !  

    La circulation alternée a débuté le 19 août 2019 durant le mois de …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils