mardi 18 mai 2021
Accueil | Société | 21ème SESSION DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DE LA SOMAPEP : Faciliter l’accès à l’eau potable au plus grand nombre de maliens

21ème SESSION DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DE LA SOMAPEP : Faciliter l’accès à l’eau potable au plus grand nombre de maliens

La Société Malienne de Patrimoine de l’Eau Potable (SOMAPEP S.A) a tenu, le vendredi dernier dans ses locaux, la 21ème session de son conseil d’administration. La cérémonie d’ouverture présidée par M. Nancoma Keita, le nouveau PCA a eu lieu en présence de M. Adama Tiémoko Diarra, directeur général de la SOMAPEP ainsi que de plusieurs autres personnalités.

Cette 21ème session avait pour objectif d’approuver deux importants marchés relatifs à la pose de la conduite de transfert de l’eau traitée depuis Kabala  sur près de 9 km, à l’acquisition de matériels de branchement pour plus de 32 000 compteurs afin d’assurer les branchements sociaux des populations et de recherche de fuites sur le réseau hydraulique. Ces marchés coûteront plus de 12 milliards de F cfa à nos partenaires, à savoir : l’Agence française de développement (AFD), l’Union européenne (UE) et la Banque européenne de développement.

Le directeur général de la SOMAPEP, Adama Tièmoko Diarra, a indiqué que le projet d’eau potable est la solution structurante et durable au stress hydrique que connaît la ville de Bamako. Le déficit d’eau potable est lié au boom démographique de la capitale qui compte près de 3 millions d’habitants, contre 100 000 au moment de l’indépendance. Cette situation, à l’origine de la forte demande, fait que le taux d’accès à Bamako et environ est estimé à 65%. « Il passera à 95% à la fin des travaux de Kabala », a assuré Adama Tièmoko Diarra.

L’approbation des marchés, a expliqué Nancoma Keïta dans son allocution d’ouverture, constitue une étape importante dans l’exécution des différentes composantes du Projet d’eau potable à partir de Kabala dans le but de relever les défis de l’accès à l’eau potable.

A ce propos, Nancoma Keïta a dit avoir la pleine conscience de sa mission de soutien et de renforcement des efforts colossaux déployés par la société. « Nous devons nous employer solidairement à consolider ces acquis afin de relever les défis de plus en plus importants qui sont désormais les nôtres », a-t-il souligné. Avant de remercier les plus hautes autorités pour sa désignation en qualité de PCA de la SOMAPEP.

Pour lui, c’est grâce à l’appui des autorités et la confiance des partenaires que la SOMAPEP a pu mobiliser plus de 200 milliards de F cfa pour le financement de projets structurants d’accès à l’eau potable. « Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, accorde une attention toute particulière à l’accès à l’eau potable de l’ensemble de nos concitoyens. Il s’agira d’œuvrer à traduire en actes concrets cette vision au bénéfice de nos populations », a-t-il rappelé tout en invitant les travailleurs à assurer un suivi régulier des travaux en rapport avec la maîtrise d’œuvre, afin que les délais contractuels soient respectés pour sortir notre capitale et nos grandes villes du stress hydrique.

A propos des grands centres urbains, l’ancien ministre de l’Environnement et de l’Assainissement a exhorté les bailleurs de fonds à accompagner la SOMAPEP dans l’exécution des schémas directeurs de leur approvisionnement en eau potable.

                                                                                                              Mamadou DOLO

                                                                                                        dolo@journalinfosept.com

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Manque de confiance entre populations et politiques: Quelles en sont les raisons ?

L’incrédibilité des politiques maliens telle semble être la réalité. Pourquoi ? Cette dégradation des mœurs …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils