dimanche 21 juillet 2019
Accueil | Société | URBANISME : Le ministre de l’Habitat otage des logements sociaux
DIGITAL CAMERA

URBANISME : Le ministre de l’Habitat otage des logements sociaux

Après des mois de longues attentes, les demandeurs de logements sociaux mettent la pression sur Mohamed Moustapha Sidibé, le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme. Incapable de publier la liste des bénéficiaires de logements sociaux, le ministre s’est muré dans un silence imposant. Les rumeurs de clientélisme et de favoritisme compliquent la tâche du ministre qui a bénéficié d’un portefeuille problématique.

Le collectif des demandeurs de logements sociaux est entré dans la confrontation à travers une assemblée générale le 8 avril 2019. Ses membres ont souligné à l’occasion le non-respect du délai de 10 jours donné par le ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme pour la publication de la liste des bénéficiaires de logements.

L’attente prolongée des demandeurs a également été soulignée lors de la rencontre. « Le collectif des demandeurs de logements sociaux du Mali, au nom du président Moussa Touré, a décidé d’organiser un sit-in devant le ministère de l’habitat pour exiger la publication de la liste », indique un communiqué des demandeurs. Le collectif des demandeurs de logements sociaux qui est à couteaux tirés avec le ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme, avait menacé d’organiser ce sit-in le 16 avril 2019. Les militants et sympathisants sont très nombreux à manifester leur impatience face à la lenteur de la publication de la liste des bénéficiaires de ces logements construits par le gouvernement qui les met ensuite à la disposition des citoyens en location-vente.

La colère des demandeurs de logements sociaux est légitime d’autant plus qu’ils ont souscrit au programme en épargnant, certains l’économie d’une vie, auprès d’une banque accréditée par le gouvernement. Mais le ministre de l’Habitat est visiblement dans l’incapacité de répondre à la demande des centaines de milliers de demandeurs sans donner l’impression de faire du favoritisme et du clientélisme.

La pression est aussi forte de la part des proches de membres du gouvernement et de la présidence pour figurer sur la liste. Le défi pour le ministre est sur quel critère choisir les bénéficiaires, car chaque demandeur est considéré comme méritant un amplement ce programme social. Toutefois, il est établi que beaucoup qui en bénéficient ont des moyens leur permettant de s’octroyer des logements dignes sans l’aide de l’Etat.

Les postulants aux 3743 logements de Bamako savent qu’ils ont du pain sur la planche au regard des zones d’ombre entourant la publication de la liste des bénéficiaires. A la veille de la campagne présidentielle, la rumeur enflait sur l’existence d’une liste de bénéficiaires douteux, ce qui avait provoqué des remous un peu partout dans la capitale avant que l’on ne finit par oublier.
D.Kéita LA SIRENE

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Sékou Bolly, Pdt de la Coordination des mouvements Armées Peuhl au Centre: « Les Peuhls et les Dogons sont du même père et de la même mère »

  A la Maison de la presse, le samedi 13 juillet, la coordination des mouvements …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils