mardi 22 août 2017
Accueil | International | Rapt de la Sœur Gloria Narvaez à Koutiala : Une équipe spéciale de la lutte contre les enlèvements de Bogota au Mali

Rapt de la Sœur Gloria Narvaez à Koutiala : Une équipe spéciale de la lutte contre les enlèvements de Bogota au Mali

Depuis quelques jours, des Spécialistes colombiennes sont au Mali dans le cadre de la recherche de la Religieuse, la Sœur Gloria Narvaez, enlevée le 7 février dernier dans la ville de Koutiala, Région de Sikasso. Ils sont sur le terrain aux côtés de l’équipe de la Gendarmerie malienne qui dirige les opérations de l’enquête. Le Ministère malien de la Sécurité ne dément pas l’information.

En effet, selon une source proche du dossier, deux enquêteurs colombiens sont au Mali pour retrouver la Religieuse enlevée depuis le 7 février dernier, à Koutiala, dans la Région de Sikasso. La même source soutient que ces deux éléments venus de la Colombie ont été vus dans la paroisse où le rapt s’est déroulé.

Cependant, le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile du Mali souligne qu’il ne s’agit pas de suppléer les enquêteurs nationaux, mais plutôt de comprendre les circonstances de l’enlèvement et de coopérer.

Après l’enlèvement de la Religieuse colombienne, la Sœur Gloria Narvaez, à Koutiala, les autorités de ce pays ont souhaité venir comprendre la situation. Ainsi, Bogota a envoyé une équipe spécialisée dans la lutte contre les enlèvements dans notre pays. Ces Spécialistes sont sur le terrain avec l’équipe d’enquêteurs maliens commis par la Gendarmerie nationale. «Ces Colombiens sont au Mali dans le cadre de la coopération internationale instaurée entre les services compétents de la Police Interpol », nous a précisé une autre source sécuritaire spécialisée avant de signaler que ces Colombiens sont présents dans notre pays depuis quelques jours. «Ce ne sont pas des enquêteurs proprement dits. Ils sont venus dans notre pays pour se rendre compte comment ça s’est déroulé. Ce ne sont pas des enquêteurs qui sont là pour nous suppléer, mais, plutôt, pour mieux comprendre les circonstances», nous confie un haut cadre du Département de la Sécurité et de la Protection Civile du Mali ayant requis l’anonymat.   D’après lui, c’est la partie malienne (précisément une équipe de la Gendarmerie nationale) qui dirige l’enquête sur le terrain.

Par ailleurs, ce Responsable n’a pas précisé ni le nombre des membres la délégation du renseignement venue de Bogota, ni la durée de leur séjour au Mali.

Quoi qu’il en soit, admettons que la Colombie a longtemps été championne (toutes catégories confondues) en matière d’enlèvements. Paramilitaires, guérillas, délinquants, tous les groupes armés pratiquaient à la lutte contre les enlèvements de ce genre dans leur pays.

En ce qui concerne la Religieuse au Mali, on se pose de multiples questions. Il s’agit, entre autres, de savoir l’identité des auteurs du rapt, leur intention.

Oumar Diakité : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Soldats allemands morts dans le Nord : Leur hélicoptère aurait perdu une hélice

On en sait un peu plus sur les conditions qui ont occasionné le crash d’hélicoptère …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *