lundi 18 juin 2018
Accueil | Sports | Formation des journalistes sportifs sur l’Olympisme : Gros plan sur l’agenda 2020 de la CIO

Formation des journalistes sportifs sur l’Olympisme : Gros plan sur l’agenda 2020 de la CIO

Le jeudi 22 février dernier, le siège du Comité olympique et sportif du Mali (CNOSM) a servi de cadre à la tenue d’un séminaire de formation sur l’olympisme et de la vision de l’agenda 2020 de la CIO (Comité Olympique International) au profit d’une trentaine de journalistes sportifs du Mali. La formation était présidée par l’expert Sénégalais Diamil Faye, consultant président, Jappo. SA, en présence du président du CNOSM, Habib Sissoko et du président de l’Association des Journalistes Sportifs du Mali (AJSM), Oumar Baba Traoré.
Ce séminaire, d’une dimension internationale, a été organisé dans le cadre du partenariat entre l’Association des journalistes sportifs du Mali (AJSM) et le Comité olympique et sportif du Mali (CNOSM) en vue de renforcer les capacités des journalistes sportifs sur l’olympisme. A cet effet, l’expert sénégalais Diamil Faye a exposé le thème de l’olympisme sur les jeux olympiques du CIO (Comité Olympique International) et de la vision de son agenda 2020.
L’expert sénégalais a aussi détaillé aux journalistes sportifs maliens les règles d’élection et rôles du président et des membres de la CIO. Ainsi, il ressort de sa communication que la mandature du président de la CIO est de huit ans plus quatre ans, soit 12 ans en tout. Il s’agit de laisser le temps au président à mener bien son travail. Diamil Faye dans son exposé sur le rôle et les règles qui s’appliquent aux membres du CIO, dira que ceux-ci sont représentants à titre bénévole du mouvement olympique de leur pays et ne sont pas les délégués de la CIO au sein de leur pays respectif.
Les participants à ce séminaire ont pris connaissance sur la gestion de l’administration du CIO, la composition de ses commissions et groupes de travail, la solidarité olympique, les programmes mondiaux, le statut des athlètes, des entraineurs, de la gestion du CNO et de la promotion des valeurs olympiques. Il aussi développé les critères d’attribution des bourses olympiques pour les athlètes « Tokyo 2020 », de la subvention pour les sports d’équipe et au niveau continental, des stages techniques pour entraineur, des cours nationaux pour les dirigeants sportifs, la formation internat en management du sport et le programme d’échange. D’après lui, le budget de 2013 à 2016 du CIO pour l’Afrique était à l’ordre de 439.870.000 USD. Et selon lui, l’agenda olympique 2020 a été approuvé lors de la 127ème session du CIO à Monaco les 8 et 9 décembre 2014. Et qu’il est la feuille de route stratégique pour l’avenir du CIO et contient 40 recommandations.
Par Safiatou Coulibaly LE SURSAUT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

COURSE DES CHEVAUX : Le Grand prix du PMU-Mali remporté par « Bijou »

Le cheval « Bijou », monté par le jeune Baba Maïga a remporté le Grand prix PMU-Mali …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *