mercredi 26 septembre 2018
Accueil | International | Cinéma: mort de l’acteur américain Burt Reynolds

Cinéma: mort de l’acteur américain Burt Reynolds

L’acteur est décédé ce jeudi 6 septembre dans un hôpital de Floride à l’âge de 82 ans. Il était l’atout charme d’Hollywood dans les années 1970-80.

Burt Reynolds est mort ce jeudi 6 septembre 2018, a annoncé son manager. Il a joué pendant 60 ans dans des dizaines de films. Sa célèbre moustache, son allure virile et ses frasques amoureuses ont valu à l’acteur une réputation de sex-symbol d’Hollywood dont il savait jouer.

Né le 11 février 1936, il commence sa carrière dans les années 1950. En 1972 il se fait remarquer dans le magazine Cosmopolitan, où il pose nu sur une peau d’ours, torse velu et cigarette à la bouche. La même année il obtient son rôle le plus célèbre : celui de Lewis Medlock dans Délivrance, chef d’œuvre de John Boorman tiré du roman du même nom de James Dickey. Un rôle qui prédestinera le reste de sa carrière.

Star des années 70

Il passe au rang de vedette du cinéma hollywoodien et il multipliera les apparitions dans des films d’action, interprétant des personnages puissants, sportifs ou aventuriers. Il enchaine notamment les succès avec Plein la gueule ou encore Cours après moi shérif avant de connaitre une traversée du désert dans les années 1980.

L’acteur était aussi – ironiquement – connu pour les rôles qu’il avait refusés, notamment celui de James Bond ou celui de Han Solo dans Star Wars, dont il avait trouvé, paraît-il le scénario trop « enfantin ». Dans les années 80, Burt Reynolds se tourne davantage vers les comédies mais le succès n’est pas toujours au rendez-vous.

Retour gagnant avec Boogie Nights

La télévision le remet en selle dans les années 90, il participe ponctuellement à des séries à succès comme Beverly Hills ou X-Files et insuffle un nouveau souffle à sa carrière. Il remporte un Emmy Award en 1992 et un Golden Globe pour son rôle dans la série comique Evening Shade. En 1998, il est nommé pour l’Oscar du meilleur second rôle pour Boogie Nights de Paul Thomas Anderson.

Salué par la critique l’an dernier pour sa prestation dans le film indépendant The Last Movie Star d’Adam Rifkin, il devait faire une dernière apparition à l’écran dans Once Upon a Time in Hollywood de Quentin Tarantino, dont la sortie est programmée pour 2019.
RFI

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Chronique du web : L’Europe au chevet de ses auteurs

Sur la question des droits d’auteur et des droits voisins, la Vieille Europe entend dorénavant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *