lundi 19 août 2019
Accueil | Santé | Visite  des CSCom de Tingolé et de Markakoungo: Le Ministre Michel Hamala Sidibé pourra-t-il changer le système sanitaire au Mali ?

Visite  des CSCom de Tingolé et de Markakoungo: Le Ministre Michel Hamala Sidibé pourra-t-il changer le système sanitaire au Mali ?

 

Après les Régions de Kayes et Sikasso, le Ministre de la Santé et des Affaires Sociales, Michel Hamala Sidibé, continue son périple dans les centres de santé pour mieux s’enquérir de la situation sur le terrain et échanger avec les Responsables. C’est dans ce cadre que, le mardi 30 juillet dernier, il a rendu une visite inopinée au Centre de santé communautaire de Markakoungo et celui de Tingolé, situés, respectivement, à 80 et 90 km de Bamako, sur la route nationale 6 (RN6), Bamako-Ségou.

Jusqu’où ira Hamala Sidibé ? Après la visite effectuée dans les grands centres et certaines grandes villes du pays pour non seulement constater l’état dans lequel se trouvent ces centres, mais aussi échanger avec les Responsables sur sa nouvelle vision politique qu’il préconise et surtout noter leurs besoins et les encourager, il vient d’entamer une série de tournées dans les centres de santé communautaire de l’intérieur.

Il a, lors de sa visite au Centre de Markakoungo, tiré des enseignements. Ledit centre est animé par dix (10) Agents qualifiés (médecin, infirmières obstétriciennes, matrones et infirmiers d’État) avec l’appui des Stagiaires et Bénévoles.

Ainsi, les problèmes constatés ont pour noms: manque d’ambulances et de Blocs de petites chirurgies vu que le CSCom est sur un axe fréquenté (RN6) avec des cas d’accidents de la circulation trop fréquents. Lors de cette visite, le Ministre s’est rendu au Bureau du médecin-chef, dans la salle des consultations, la salle des soins, la salle des suites de couches et au niveau de la chaîne de froid. Michel Hamala Sidibé s’est dit impressionné par la propreté des lieux et la qualité de la prise en charge des patients et a exhorté le personnel à plus d’engagements.

Il faut rappeler que ce centre reçoit par jour plus d’une dizaine de patients.  Un chiffre qui évolue en périodes de pic du paludisme.

Le Directeur Technique du Centre, Dr. Oumar Diarra, et son équipe ont eu droit à un encouragement mérité du Ministre.

Fort de ses 14 Agents, le Centre de Tingolé, visité par le Ministre Sidibé, reçoit entre 30 et 60 malades par jour. Il est animé par un Médecin-chef, des Sages-femmes, un Gérant de dépôt et de vente de produits pharmaceutiques, des infirmières obstétriciennes, des infirmiers d’État. Dans ce centre, les difficultés majeures sont le faible taux des consultations prénatales (CPN4) et la rupture de tests du VIH.

Le Médecin-chef du Centre de Tingolé, en poste depuis 2005, s’est réjoui de la  visite du Ministre de la Santé et des Affaires Sociales dans son Hôpital. Car, elle est une première dans l’Histoire dudit centre.

Pour sa part, le Ministre de la Santé a rassuré les Responsables dudit centre pour la satisfaction de leurs doléances et en a pris bonne note concernant les difficultés évoquées, selon ses dires.

La question qui se pose aujourd’hui est de savoir qu’après les différentes nominations aux postes clés et ces multiples visites effectuées dans plusieurs centres de santé à l’intérieur du pays, quelle politique sanitaire va-t-il mettre en place dans les prochains jours pour mettre fin aux anciennes pratiques qui rétrogradent notre système sanitaire?

K. Komi LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Une plante et ses vertus: La canne à sucre

La canne à sucre est cultivée pour ses tiges dont on extrait le sucre. C’est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils