vendredi 1 juillet 2022
Accueil | International | Vente des migrants africains en Libye : Nos autres dirigeants vont-ils réagir comme IBK ?

Vente des migrants africains en Libye : Nos autres dirigeants vont-ils réagir comme IBK ?

La diffusion d’une vidéo par la chaîne américaine CNN, montrant des personnes vendues aux enchères en Libye, a suscité beaucoup de réactions dans les pays africains. La vidéo en question fait état des mauvaises conditions  dans lesquelles se trouvent les migrants africains dans le pays. Face à cet état de fait, certains  Chefs d’État africains se sont prononcés  à travers des communiqués de presse. Ils ont qualifié la pratique de « barbarie ».  Cependant, le sentiment a été manifesté, mais vont-ils se limiter à la dénonciation ou poser des actes stricts pour arrêter cet acte et faire en sorte que ça ne se reproduise plus contre? En tout cas,  le Président IBK du Mali est allé plus loin en rappelant son Ambassadeur en Libye pour consultations.

Face aux traitements inhumains infligés aux migrants africains en Libye, le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, Abdoulaye Diop, a procédé au rappel de l’Ambassadeur du Mali à Tripoli pour des consultations. Le Chargé d’affaires de l’Ambassade de Libye à Bamako a également été convoqué au Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale en guise de protestation et pour exiger l’arrêt immédiat de cette pratique. Un premier acte a, donc, été pris par le Mali qui compte des Ressortissants emprisonnés dans ce pays. Quant aux autres États africains, à part des fameuses condamnations de principe, rien n’est encore fait. Même le  Président en Exercice de l’Union africaine, le Guinéen Alpha Condé, n’a pas encore osé réagir concrètement.  Alors que, vu la situation, il est urgent de prendre les  choses en mains. Sinon comme l’a  annoncé le Président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta «c’est une page sombre et douloureuse de l’Histoire de l’Afrique » qui refait surface. Et, selon l’intellectuel africain Felwine Sarr : « Préserver notre dignité et refuser l’inacceptable est la première des urgences ». Face à cette pratique, il n’a pas manqué  de  demander aux Dirigeants africains d’agir. Les Africains de France ne sont pas restés en marge. Ils ont manifesté le week-end dernier devant l’Ambassade de la Libye,  pour exprimer leur indignation contre la vente des migrants africains. « Nous avons manifesté devant l’Ambassade de la Libye pour les faire savoir que les Africains sont aussi des Humains comme les Libyens », a déclaré Mohamed Condé, membre de la coalition internationale des migrants de l’Europe, joint par nos confrères du Studio Tamani de Bamako. Les manifestants ont aussi dénoncé le silence coupable des dirigeants africains. Selon eux, il est temps que les Chefs d’État africains prennent au sérieux la question de la migration. Avec de tels comportements de la Libye à l’égard des Africains, la réaction des dirigeants du continent peut être jugée de trop timide. Il faut prendre des mesures concrètes pour stopper cette pratique ignoble et inhumaine que subissent les migrants africains en Lybie et aussi dans certains pays magrébins comme l’Algérie.

Adama A. Haïdara : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

MÉDIATION DE FAURE DANS LA CRISE MALI-CEDEAO: Le doute des analystes politiques togolais  

    À Bamako, les regards sont tournés vers Lomé où les autorités ont sollicité …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils