dimanche 21 avril 2024
Accueil | Société | Vendredi 19 juin 2020, une journée historique au Mali

Vendredi 19 juin 2020, une journée historique au Mali

Le 19 juin aurait pu être la journée de tous les dangers, mais c’en a été autrement. Ce jour, tout le monde retenait le souffle craignant le pire. Une première qui entrera dans les annales de l’histoire malienne. Une immense foule surexcitée est sortie pour demander la démission du président IBK. Du jamais vu au Mali. Pas un seul incident. Bravo aux organisateurs, mais précisément à l’Iman Mouhamoud Dicko qui avec un simple claquement de doigts pouvaient enflammer Bamako. Les jeunes étaient prêts à braver le danger en affrontant les forces de l’ordre.

Ils étaient prêts à escalader les collines de Koulouba, et détruire à leur passage, s’il le faut, tout ce qui se mettrait à leur travers. Une femme disant avoir demandé pardon à ses parents avant de sortir parce que dans son esprit à elle, elle partait pour ne pas revenir, prête à se sacrifier pour le pays. Un jeune homme assure qu’il suffit que l’Iman leur laisse faire et lui, sera le premier sacrifié. « Il faut que certains comme moi meurent pour les autres maliens ». Plusieurs étaient ceux qui n’ont pas aimé le fait que Dicko leur a demandé de rentrer à la maison. « Nous ne sommes pas venus ici pour après retourner sans la démission d’IBK. On en a marre ! Nous voulons que tout se termine d’une manière ou d’une autre », lançant l’un des manifestants très en colère. En tout cas, unanimement on peut applaudir le sage Dicko qui d’une seule phrase « rentrer chez vous » a maitrisé la situ