vendredi 7 mai 2021
Accueil | Oeil du combattant | Veille de fête de ramadan: Une affluence qui contraste avec les difficultés  

Veille de fête de ramadan: Une affluence qui contraste avec les difficultés  

Les années passent et se ressemblent. Le mois de ramadan aussi ; ainsi à l’approche de cette fête, les grandes artères de la Capitale, encombrant ainsi la circulation des usagers de la route. Les usagers et les petits vendeurs d’articles s’engueulent très souvent. Et le mois béni passe à grands pas et s’achemine vers sa fin, celui du jour de la fête du ramadan bien sûr. Une s’ensuit et commence, avec à ses débuts une fête, celle de l’Aïd El Fitr.   
Le mois de ramadan passe avec ses fortes canicules appuyées par un soleil lumineux et très violent. Le carême de l’année 2021 aura été un moment très dur pour les fidèles musulmans. En prélude de la fête marquant la fin de ce mois béni, plusieurs vendeurs d’articles de tous genres sont, en ce moment, visibles sur les grandes artères de la Capitale, encombrant ainsi la circulation des usagers de la route. Cela se passe tout naturellement dans des endroits aux alentours du grand marché, où la plupart des clients frôlent des yeux doux les différents articles. Ils se promènent en longueur de journée, soit avec des brouettes remplies de chaussures ou d’autres habits, soit les mains nues, portant leurs articles sur les deux épaules.   
D’autres étalent leurs articles par terre, sur le goudron, faute de place, avant d’inviter la clientèle. Et, les passants, à moto ou dans la voiture, trouvent toutes les peines du monde pour passer entre les lignes. C’est pourquoi souvent, ils s’en gueulent, criant comme pour dire dégager sur le chemin. Ces gens se transforment pour l’occasion à des petits commençants afin de gagner un peu et régler les dépenses de la fête.  
 Il suffit de se déplacer en se rendant dans ces endroits cités pour s’en rendre compte en réalité. La fête de ramadan, on la sent avant sa venue, non seulement à travers le flux sur les routes, mais aussi dans les ruelles.   
Les fidèles musulmans se mobilisent pour la circonstance afin de réserver une fin honorable à leur mois le plus important, puis éviter des situations standards. Et cela à leur manière, malgré ce temps de galère réelle dans le pays. En tout cas, cette fête de ramadan arrive à grands pas pour le plus grand bonheur de tous les fidèles musulmans.  
Moriba DIAWARA  LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Membres du CNT: Une reconnaissance qui fait défaut au niveau des Institutions sous régionales      

C’est plutôt inhabituel que ce genre d’évènement se produise dans les instances sous-régionales, surtout lorsqu’il s’agit …

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils