mardi 18 mai 2021
Accueil | Société | Procès Sanogo : En vérité, la justice des vaincus

Procès Sanogo : En vérité, la justice des vaincus

Déjà, parle-t-on de l’assourdissant procès de Sikasso ! Un procès ‘’à tiroirs’’ qui peine à s’ouvrir sous la menace des exceptions à soulever. Avec,  à la barre, un prévenu expéditif ! Atermoiements judiciaires et rebondissements dans la salle vont se succédés. Or, très peu de choses sont urgentes, même en justice dans la tenue des assises…

Un proverbe zoulou nous apprend que celui qui cherche ce qu’il ne doit pas chercher finit par trouver ce qu’il ne cherchait pas… Le dernier des rattrapes de l’histoire de nos coups d’Etat sera-t-il condamné ou pas à n’avoir jamais payé jusqu’ici le prix du sang qu’il a fait couler ? On parle de 22 cadavres de bérets rouges ou de ce qu’il en reste qui attendent ! Le tableau : celui qui est retenu dans les liens de la justice va-t-il rien renier, rien regretter et n’assumer presque rien des forfaits passés ? On lui reproche ‘’une orgie de meurtres ‘’ avec ces corps trucidés. Le Général Sanogo est la ruse faite homme militaire. Il serait, peut-être, prêt à faire deux pas en arrière pour sauver la mise. On ne sait pas, mais il est prêt à jouer le magicien de foire… pour faire diversion.

Les autorités jouent ici pour une visibilité symbolique

Le Mali avait appris à juger ses anciens dirigeants. Etait-ce une panacée ? C’est une juridiction ad hoc qui se tient à Sikasso, s’appuyant sur un code de procédure pénale. On y retrouve la volonté politique des dirigeants de la mettre en place (des assises en transport à Sikasso et en couplage avec des assises qui s’ouvraient à Bamako…). C’est que ce procès connait une grande résonance dans le pays, sans être pour autant retransmis en direct/TV ni sur les radios… Verdict de la populace : que ‘’foutent-ils’’ donc à Sikasso ? On avait eu droit au procès GMT à Bamako. Il est vrai que le pouvoir d’alors aux affaires n’a rien à voir avec celui de maintenant à Koulouba. La question : cette justice sera-t-elle à l’abri de toutes pressions ? Elle qui se veut compétente et insubordonnée ?

En conclusion, on se demanderait si ces assises correspondent aux normes d’une vraie réponse judiciaire, claire et équitable prenant à la fois en compte les exigences des victimes et les droits de la défense. Toute l’appropriation crédible de cette justice par nos compatriotes de ses propres dossiers judiciaires se trouve là.

KONE : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Manque de confiance entre populations et politiques: Quelles en sont les raisons ?

L’incrédibilité des politiques maliens telle semble être la réalité. Pourquoi ? Cette dégradation des mœurs …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils