mardi 3 août 2021
Accueil | Société | Un hélico de la MINUSMA visé par des  tirs  des groupes armés à Douentza : Pas de perte en vie humaine ni de dommage causé sur l’appareil  

Un hélico de la MINUSMA visé par des  tirs  des groupes armés à Douentza : Pas de perte en vie humaine ni de dommage causé sur l’appareil  

Les faits se sont produits le mardi 7 Avril 2020 dans la journée alors que l’appareil effectuait une mission dans la zone.  L’avion a été touché  à plusieurs reprises sans  perdre son équilibre. L’information a été confirmée hier mercredi 8 avril 2020 par le bureau de la communication de la MINUSMA. 

 

« Le 7 avril, vers 10 h 20, des éléments armés non identifiés ont attaqué l’hélicoptère de la MINUSMA environ à 13 km au nord-ouest de la ville de Douentza, commune Debere, cercle de Douentza. L’hélicoptère avait volé de Tombouctou en mission de reconnaissance aérienne vers le village d’Anakila, commune de Diankabou, cercle de Koro, région de Mopti, lorsqu’ils ont observé des mouvements suspects d’une quinzaine d’éléments armés sur 8 à 10 motos sur la route allant de Douentza à Bambara Moude (Tombouctou  Région).  Alors que l’hélicoptère volait pour une reconnaissance plus rapprochée des mouvements, les éléments ont tiré à partir de fusils sur l’hélicoptère près des coordonnées 15 7 ’30.947” N 2 59 ’20.941” W.  L’hélicoptère a riposté et est retourné à Douentza après avoir manqué de petites munitions.  Les roquettes n’ont pas été utilisées pour éviter tout dommage collatéral, en raison de la proximité d’un village’ », rapporte  la note informative sur cette attaque.

Contacté par nos soins, le bureau de la communication de la MUNISMA a aussi confirmé qu’un de leur appareil avait été visé par des tirs nourris sans pour autant faire de  victimes.

L’incompréhension reste l’autre crash qui s’est produit au camp de Sévaré presque à la même heure après avoir survolé la même zone.  En effet, un  avion de l’Armée malienne qui  revenait d’une mission de reconnaissance et de transport logistique avait également survolé la même zone. Le super Tucano avait à son bord deux pilotes de l’Armée notamment Capitaine Moussa Maiga et le Sous-Lieutenant Mamadou B. Traoré, tous ont péri dans le crash du dit avion à Sevaré. Sur les images vidéo de l’avion qui circulent sur les réseaux sociaux, l’on voit l’appareil qui s’apprêtait à atterrir et subitement l’avion s’écrase comme un colis en chute libre. D’où la question, entre autres à se poser aujourd’hui. Et si l’avion des FAMa avait subi un tir venant d’ailleurs ? En tout cas pour le moment les raisons de ce crash restent floues et non élucidées.

  1. Komi

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Spéculation foncière: Cheick Bougadary KAMENA dans les mailles du pôle économique !

  Coup de filet de la Brigade du Pôle Économique et Financier de Bamako. Au …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils