mercredi 8 décembre 2021
Accueil | Important | Transition politique: Choguel serait-il victime de son succès?  

Transition politique: Choguel serait-il victime de son succès?  

 

S’il est clair pour tous les Maliens lambda que le Mali sous le gouvernement de la transition dirigé par Choguel Kokalla Maïga se porte mieux que celui sous le règne d’IBK, certains acteurs de la classe politique malienne jouent à l’aveugle et s’emploient à tout mettre en œuvre pour saboter les œuvres en chantier des autorités de la transition. La jalousie pour certains et la fuite en avant face à la justice malienne pour d’autres les conduisent à sauter sur toutes les occasions pour tenter de déstabiliser le principal artisan du léger changement que  le Mali enregistre dans sa mode de gouvernance, à savoir le Premier ministre, Dr. Choguel Kokalla Maïga.    https://lecombat.fr/?p=36967&preview=true

Jamais auparavant, même dans les moments les plus critiques des manifestations du M5-RFP dont il était le Porte-parole, les attaques gratuites et méchantes de certains acteurs politiques n’ont été aussi violentes en direction de Choguel Kokalla Maïga. Comme pour dire que c’est par pure jalousie que ces attaques, provenant en grande partie de la classe politique malienne, s’intensifient au moment où le Premier ministre mouille le maillot pour tirer le Mali vers le haut. https://youtu.be/QPunCVHKPxc  Un constat qui crève d’ailleurs les yeux sur le terrain et qui se résume, entre autres, par le recadrage des partenaires du Mali, notamment la France, la réduction considérable des dépenses de l’État, la baisse de la tension sociale et la lutte implacable contre la corruption. En effet, à travers tous ces succès, Choguel Kokalla Maïga est sans doute en train de gagner la confiance des populations maliennes qui commençaient à désespérer des hommes politiques. Alors, question : Choguel serait-il victime de son succès ?

En tout cas, il est en train de réussir là où plusieurs acteurs politiques, notamment ceux du mouvement démocratique, ont lamentablement échoué. Tout porte à croire que ses détracteurs hommes politiques se laissent visiblement emporter par leur jalousie, celle de voir réussir là où la plupart d’entre eux ont échoué. Leur pensée est claire. Ils voient en la réussite de Choguel, lui qui n’a jamais été d’accord avec les acteurs du mouvement démocratique, une menace pour leur carrière politique. https://youtu.be/QPunCVHKPxc La guerre engagée contre Choguel n’est donc autre qu’une guerre de positionnement politique, sauf que le moment choisi par ses détracteurs n’est pas opportun. En ce sens que le Mali est toujours une nation malade en cours de traitement. Pire, ces attaques à l’interne le ciblent au moment où il se bat contre l’ex-colonisateur, la France, pour renégocier les intérêts du Mali pour le bien-être des Maliens. C’est dire que les agissements de certains de nos hommes politiques maliens n’ont rien de patriote, car l’heure n’est pas actuellement à la division face à nos ennemis communs qui sont actuellement très actifs dans leurs œuvres de nuisance. https://lecombat.fr/?p=36967&preview=true
Par ailleurs, dans le lot de ces acteurs politiques qui ne veulent pas que le Mali tombe dans les mains de Choguel, figurent aussi des Maliens qui s’attaquent uniquement à Choguel Kokalla Maïga juste pour l’abattre et arrêter sa machine de lutte contre la corruption qui a pris la direction où ils se trouvent. N’est-ce pas que tout ça est triste pour le Mali ?

Zeïd KEITA   LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

M5-RFP/Imam Dicko: De l’amitié à la satire !   

    Le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) ne s’entend plus avec …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils