samedi 2 juillet 2022
Accueil | Société | Tombouctou : Quand la blessure de 2 agents du HCR change la donne

Tombouctou : Quand la blessure de 2 agents du HCR change la donne

Le Gouvernorat de Tombouctou a assez tenu le coup du climat d’insécurité qui prévaut dans la ville depuis un certain temps au point de monter au créneau pour annoncer un changement dans sa gestion quotidienne des choses. Ce changement se traduit par l’autorisation désormais donnée aux FAMA d’arrêter et de fouiller tout véhicule à vitres fumées ou sans matricule ainsi que les motos suspectes.

Depuis quelques moments, la cité des 333 Saints fait l’objet de nombreux enlèvements dont de braquages et d’attaques. C’est face à cette situation qui va crescendo qu’a été envisagée une importante décision signée par le Gouverneur de la Région de Tombouctou.

A l’origine de la fin de cette recréation, la tentative d’enlèvement d’un véhicule à bord duquel se trouvaient des agents du Haut Commissariat des Nations-Unies pour les Réfugiés (HCR). Les faits se sont déroulés le mardi dernier, sur la route menant vers l’aéroport de la cité des 333 Saints. L’on a déploré dans cet acte deux agents blessés, mais leur vie ne serait pas en danger. Le Chef de Bureau et ses collègues sont admis à l’hôpital pour des soins appropriés.

Par ailleurs, les assaillants n’ont pas réussi à emporter avec eux le véhicule.

Cette tentative d’enlèvement n’est pas anodine quand on sait que les agents humanitaires sont devenus une cible privilégiée aussi bien dans le Nord que dans le Centre du pays. Cette dernière en date aura, donc, été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase en ce sens que c’est à partir d’elle que le Gouverneur a tapé du poing sur la table.

Katito WADADA : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

SÉCURITÉ ROUTIÈRE: Le port du casque obligatoire à partir du 15 août 

  Pour la sécurité des usagers de la route, le port du casque entrera en …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils