vendredi 7 mai 2021
Accueil | Société | Sur l’Axe Ansongo-Ménaka : Les jeunes de Ménaka interpellent l’Etat face au phénomène d’insécurité

Sur l’Axe Ansongo-Ménaka : Les jeunes de Ménaka interpellent l’Etat face au phénomène d’insécurité

Les usagers de l’axe Ansongo-Ménaka sont de plus en plus ciblées par les hommes armés à travers des attaques et des vandalisassions. Chose qui a poussé les transporteurs à arrêter leur trafic sur cet axe. Le réseau des jeunes ressortissants de Ménaka estime que ces attaques visent à terroriser leurs populations locales de la Région. Selon eux, il est urgent de réorganiser la sécurisation tout le long de cet axe et de demander à touts les parties signataires du document d’Alger au respect de la mise en œuvre de cet accord e paix et réconciliation. C’est dans cette perspective qu’ils viennent d’organiser un point de presse au cours duquel ils ont de dénoncé publiquement la situation.

 

Le Réseau des jeunes ressortissants de Ménaka dénonce le phénomène d’insécurité grandissante sur l’axe Ansongo-Ménaka. Les Responsables dudit réseau invitent solennellement l’Etat malien à prendre des mesures qui s’imposent pour le retour de la sécurité et la reprise du trafic sur cet axe.

Selon eux, cette situation d’insécurité grandissante a obligé le Syndicat des transporteurs routiers de Gao à observer une grève, en suspendant tout trafic vers Ménaka ville. Cela, tout mouvement de véhicule, en partance ou de provenance de Ménaka.

En effet, le but essentiel de ce point de presse est d’amener la jeunesse de Ménaka de monter au créneau pour dénoncer haut et fort le phénomène d’insécurité sévissant dans leurs localités ; de s’indigner de l’arrêt du trafic sur l’axe Ansongo-Ménaka qui coupe ces localités du reste du Mali ; et d’inviter l’Etat, les groupes armés signataires de l’accord de paix et la Communauté internationale à agir pour y trouver solution. Dans leur dossier de presse, ils invitent Bamako à agir urgemment pour que le trafic puisse reprendre son cours normal afin d’alléger les souffrances des populations.

Le réseau des jeunes ressortissants de Ménaka recommande à ce que chaque acteur joue sa partition, œuvre au respect et à l’application de l’Accord de paix dont les Maliens attendent impatiemment l’opérationnalisation et les résultats escomptés du mécanisme opérationnel et de coordination. Ce, en organisant, par exemple, des patrouilles mixtes Forces armées et de sécurité nationales et casques bleus, …

Abdoulaye Faman Coulibaly

COULIBALY

Voir aussi

Direction Régionale de la Protection Civile: L’association ATC fait don de sucre et de céréales aux femmes veuves du corps.

C’est à la Direction Regionale de la protection civile sise à Sokoniko qu’a lieu une …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils