dimanche 3 juillet 2022
Accueil | Société | Stationnement des « Sotrama » aux abords du rail : Heurt entre populations de Bagadadji et conducteurs, apprentis

Stationnement des « Sotrama » aux abords du rail : Heurt entre populations de Bagadadji et conducteurs, apprentis

Hier, jeudi 29 juin 2017, vers 6h du matin, les Habitants de Bagadadji se sont révoltés contre le stationnement des SOTRAMA au secteur Railda, tout en les dégageant dudit lieu. La situation a provoqué une intervention des forces de l’ordre, des éléments de la Police nationale.

Le stationnement au secteur Railda est suspendu depuis le 27 mai dernier par un arrêt municipal pour trouver un consensus entre les syndicats des conducteurs routiers de Bamako. Contre cette mesure, le  Secrétaire Général du Comité-Est,  Souleymane Diallo dit Joli, s’est permis de faire stationner les minibus au même endroit d’antan  le jour de la fête de Ramadan. Et, ce, jusqu’avant-hier, mercredi 28 juin, sans aucune permission ni de la municipalité ni du Chef du quartier ni de la Police ni même du Syndicat national des Transporteurs urbains de Bamako. Cet acte a suscité la  colère des Habitants de Bagadadji. Ce qui a occasionné un affrontement violent entre les conducteurs et apprentis de SOTRAMA et les Habitants de Bagadadji. Une équipe d’intervention a été dépêchée sur les lieux par les Commissariats de police des 3èe, 12e et 6e Arrondissement et le GMS. Pour calmer, les jeunes du quartier, les SOTRAMA ont été dégagées du secteur.

Selon l’Inspecteur principal de police du 3èe Arrondissement, Youssouf Coulibaly, depuis le mercredi dernier le clan de Joli a forcé la situation pour faire stationner leurs véhicules dans le secteur interdit pourtant jusqu’à nouvel ordre. « Ainsi, ce matin, vers 6 heures, la population de Bagadadji s’est révoltée pour évacuer, de gré ou de force, les SOTRAMA de ladite place », nous a expliqué une source policière.

Pour le moment, le clan de Joli s’est stationné sur la place qu’on appelée « Djinè ka étage », à l’Hippodrome.

Au moment où notre équipe était de passage, la Police avait entouré les lieux et a sommé Joli et les siens de déguerpir Il y avait même un début de jets de gaz  lacrymogène face aux cailloux. Les affrontements  entre Policiers et apprentis de SOTRAMA se sont ressentis jusqu’aux alentours du Tribunal de la Commune II. Au moment où mettions sous presse, le calme était revenu dans la zone. Mais les SOTRAMA avaient dégagé des lieux. Affaire à suivre !

Mariam Sissoko et Fatoumata Bintou Tounkara, Stagiaires : COMBAT

Rédaction

Voir aussi

SÉCURITÉ ROUTIÈRE: Le port du casque obligatoire à partir du 15 août 

  Pour la sécurité des usagers de la route, le port du casque entrera en …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils