lundi 17 juin 2024
Accueil | Société | Situation du COVID-19 en Afrique : Le PAM « appelle à vite agir pour éviter le pire »  

Situation du COVID-19 en Afrique : Le PAM « appelle à vite agir pour éviter le pire »  

« Avec le covid-19, le nombre de personnes confrontées à une crise alimentaire sévère va doubler si des mesures urgentes ne sont pas prises ». C’est ce qui ressort d’un rapport du programme alimentaire mondial PAM publié cette semaine. Selon le document, ce nombre pourrait atteindre plus de 250 millions d’ici la fin de 2020 en raison de la pandémie de Covid-19.

L’agence onusienne dans son rapport annonce qu’en raison de l’impact économique du Covid-19, le nombre de personnes confrontées à l’insécurité alimentaire aiguë (niveau 3 ou plus) devrait passer à 265 millions en 2020. Soit une augmentation de 130 millions par rapport à 2019. Dans le document, il ressort également que l’année dernière, quelque 135 millions de personnes dans le monde dans 55 pays affectés par les conflits et les problèmes climatiques, étaient en situation « d’insécurité alimentaire aiguë ». Le PAM révèle « qu’il s’agit du chiffre le plus élevé depuis quatre ans qu’existe cette étude ».

« Le Covid-19 a un impact potentiellement catastrophique pour des millions de personnes déjà extrêmement fragiles », a déclaré l’économiste en chef du PAM, Arif Husain. Pour cela il insiste à ce qu’il ait dès maintenant des actions collectives pour contrer le pire.

Dans le rapport, les organisations humanitaires redoutent que l’insécurité alimentaire s’aggrave dans plusieurs pays et territoires. Selon elles, dans les régions où sévit les conflits, des troubles civils et de la violence inter-communautaire, des événements climatiques extrêmes et/ou des crises économiques entraîneront « la perte des moyens de subsistance, la hausse des prix des denrées alimentaires et l’augmentation des déplacements ».

Le document souligne aussi que dans les pays d’Afrique de l’Ouest et du Sahel touchés par des conflits comme le Burkina Faso, le Tchad, le Niger, le Nigéria et le Mali, la violence croissante, les nouveaux déplacements et la perturbation de l’agriculture et du commerce, associés à un climat défavorable, aggraveront la crise alimentaire.

Ce rapport de l’ONU prévient sur le risque que peut avoir la pandémie de Covid-19 surle sort de populations déjà en forte insécurité alimentaire en 2019.

Cependant ce rapport du PAM sort au moment ou au Mali le nombre de personnes contaminées au coronavirus continue d’augmente. A la date d’hier 23 avril 2020, le pays a enregistré 16 nouveaux, 4 décès et 4 guéris. Ce qui au total 309 cas positifs, 77 malades guéris et 21 décès.

A: Haidara

Djibril Coulibaly

Voir aussi

TRANSPORTS PUBLICS AU MALI: De nouvelles mesures adoptées pour faire face à la recrudescence des accidents de la circulation routière

  Le ministre des Transports et des Infrastructures et son homologue de la Sécurité et …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils