lundi 18 janvier 2021
Accueil | Société | SERGE BETSEN ACADEMY : Une antenne bientôt implantée au Mali

SERGE BETSEN ACADEMY : Une antenne bientôt implantée au Mali

En partenariat avec l’Ambassade du Mali à Washington (Etats-Unis), sous le leadership éclairé de Mme Odile Prévot, la Serge Betsen Academy (SBA) ouvrira une antenne dans notre pays à partir d’octobre prochain. Elle prévoit ainsi de nombreuses actions en faveur de la jeunesse malienne.

Forte de plus de 16 ans d’expérience au Cameroun, la Serge Betsen Academy (SBA) ouvrira donc une antenne à Bamako en octobre prochain. Depuis 2004, la SBA est en effet venue en aide à plus de 6.500 enfants défavorisés en utilisant l’enseignement du rugby comme vecteur de développement pour offrir un accès à une éducation de qualité et un suivi de santé. «C’est au tour du Mali de bénéficier de la mise en place de ce modèle gagnant», ont indiqué les responsables du projet dans un communiqué de presse.
En mars 2020, le bureau de la SBA s’est réuni afin de voter la création de la SBA Mali. Ainsi Boubacar Traoré alias «PC», le référent au Mali fut notamment désigné trésorier de la SBA Mali. «Malheureusement, en raison de la pandémie de la Covid-19, l’ouverture officielle de l’entité a été décalée à octobre 2020», a précisé SBA. Et l’heure semble avoir maintenant sonné. Un terrain de rugby a été mis à la disposition de la SBA Mali par le président de l’Association Sportive du Real de Bamako (AS Réal), Dr Seydou Sow, pour y accueillir les jeunes joueuses et joueurs de rugby des «Anges Noirs». Les entraînements de rugby peuvent donc commencer dès la rentrée.
«Une salle de classe va être installée à l’entrée du stade dès la rentrée scolaire pour y accueillir 25 jeunes filles qui recevront tous les après-midi après l’école des cours de soutien scolaire», promettent les responsables du projet. Un rigoureux suivi médical sera aussi mis en place.
«La SBA tend désormais la main vers l’enfance défavorisée au Mali. Et ce sont encore des vies qui vont être changées grâce au rugby», a souligné le communiqué. En temps normal, 400 enfants bénéficient de l’aide de la SBA chaque semaine. Petits et grands sont accueillis pour participer à des cours de soutien scolaire afin de réussir leur scolarité, décrocher leurs examens et réaliser leurs rêves. «Une attention particulière est portée à l’éducation des filles afin qu’elles poursuivent leurs études et évoluent dans une atmosphère où les préjugés sont bannis», a-t-on précisé.
Tous les enfants ainsi que leur famille bénéficieront d’un suivi médical de qualité et de soins prodigués par les infirmiers des centres, mais aussi de campagnes de vaccination et d’actions de sensibilisation…. Des entrainements de rugby inculquant des valeurs et des repères sont proposés aux filles et garçons des centres afin de les aider à se construire dans la vie. Un programme «Rugby pour les tout-petits» sera lancé en septembre 2020 afin de permettre à 26 filles et 24 garçons issus de famille en difficultés et âgés de 2 à 13 ans de jouer au rugby et de bénéficier d’une éducation structurée sur le terrain de rugby mais aussi sur les bancs de nos centres lors du soutien scolaire. Ils seront également suivis par les infirmiers ainsi que leurs familles, comme tous les jeunes de la SBA.
Au Cameroun, ce sont plus de 6 500 enfants qui ont été soutenus dans les 5 centres du Cameroun, 4 infirmeries, 5 600 repas en 2 ans notamment grâce aux récoltes de la SBA Coop (coopérative agricole des mamans). Et l’antenne camerounaise a à son actif un pourcentage de réussite au baccalauréat toujours supérieur au taux national et qui a atteint les 79 % en 2019. Elle a aussi réalisé au profit des bénéficiaires 5 puits et 3 châteaux d’eau, l’envoi de 4,5 tonnes de matériel et 60 joueurs de rugby assurés par an.
«Pendant la crise de la Covid-19, les centres ont fermé à partir du 18 mars afin de limiter la propagation du virus. Une campagne de sensibilisation aux gestes barrières et une aide parallèle ont été mises en place afin d’apporter un soutien aux enfants et à leurs familles», a précisé le communiqué. Les Académiciens et leurs proches n’ont pas été abandonnés pour autant. «Un sac de denrées alimentaires a été distribué chaque semaine à chaque enfant, ainsi que du savon et 367 masques lavables afin de permettre aux familles de ne pas souffrir de la faim et de se protéger», a indiqué la SBA.
Depuis le 17 juin, seuls les élèves préparant un examen à la fin de l’année scolaire sont de nouveau pris en charge dans les centres. «C’est un dernier coup de pouce prodigué dans des conditions d’hygiène strictes», a-t-on précisé.
Une belle histoire est en train de s’écrire au profit de la jeunesse malienne. Ce qui fait dire à Alassane Diallo, conseiller à l’ambassade du Mali à Washington (Etats-Unis) que «c’est une belle initiative à soutenir» !
Moussa Bolly

Malick Diancoumba

Voir aussi

Des  créations d’associations de soutien!

Depuis un certain temps, nous constatons l’érection tous azimuts d’associations, ici à Bamako et ailleurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils