vendredi 23 août 2019
Accueil | International | Sécurité au Sahel : « Il est urgent d’agir ! », le plaidoyer du président Roch Kaboré

Sécurité au Sahel : « Il est urgent d’agir ! », le plaidoyer du président Roch Kaboré

Intervenant samedi dernier à l’occasion de la 14ème conférence islamique au Sommet de l’organisation de la coopération islamique, le président burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré a noté l’urgence d’agir face au terrorisme dont le Sahel est victime. Le responsable a appelé à la solidarité en faveur des populations dans cette zone.

Le terrorisme dans le Sahel inquiète de plus en plus les pays de cette région. Le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a souligné le week-end dernier l’urgence de la situation ainsi que la nécessité d’agir. « Il est urgent d’agir au regard de la dégradation de la situation sécuritaire et humanitaire dans la région du Sahel, marquée par la multiplication des attaques terroristes, les enlèvements et assassinats ciblés, l’aggravation des conflits ou tueries communautaires, les destructions de biens publics et privés », a déclaré celui qui est également président en exercice du G5 Sahel, une force régionale anti-terroriste.

Le responsable qui s’exprimait à l’occasion de la 14ème conférence islamique au sommet de l’organisation de la coopération islamique (OCI), tenue à Djeddah en Arabie Saoudite, a souligné les conséquences dévastatrices de ces violences. Elles provoquent les déplacements internes massifs de population, en sus des dizaines de milliers de réfugiés ; la fermeture provisoire de nombreuses administrations publiques et de milliers d’établissements scolaires et sanitaires, engendrant ainsi des besoins humanitaires importants (nourriture, soins, logements…), a laissé entendre le chef de l’Etat burkinabé dans son intervention.

Solidarité aux populations victimes

Le président Kaboré a également lancé un appel à être solidaire vis-à-vis des populations victimes du terrorisme dans le Sahel. Il a ainsi réitéré la solidarité du Burkina Faso à toutes les populations éprouvées par ces violences, indiquant que ces dernières sèment la désolation, fragilisent la cohésion sociale et impactent négativement les efforts de progrès des Etats. « C’est pourquoi, je lance un appel à la Oummah islamique pour une plus grande solidarité en faveur des populations du G5 Sahel », a ajouté  le dirigeant ouest-africain.

Evoquant les actions solidaires déjà menées, Marc Kaboré, en tant que premier responsable du G5 Sahel, a exprimé sa reconnaissance à l’OCI pour son assistance aux Etats du G5 Sahel dans la lutte contre le terrorisme. Il en a profité pour remercier tous les partenaires pour leurs importantes contributions au G5 Sahel. « La paix et la stabilité du monde sont dangereusement remises en cause. Pour les restaurer, il nous faut combattre résolument, la radicalisation, l’extrémisme violent, le terrorisme et la prolifération des conflits dans l’espace de la Oummah islamique », a lancé le président burkinabè.

Tribune Afrique

COULIBALY

Voir aussi

L’affaire de l’utilisation des armes contre des civils au Yémen: L’Amnesty International et le Procureur de Paris à couteaux tirés

  Le Procureur de Paris, M. Rémy Heitz, va décider très prochainement s’il lance des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils