vendredi 7 mai 2021
Accueil | Santé | SANTE PUBLIQUE : Les médecins libéraux font le diagnostic de leur rôle !

SANTE PUBLIQUE : Les médecins libéraux font le diagnostic de leur rôle !

L’association des médecins libéraux du Mali(AMLM) a ténu son Assemblée Générale statutaire le samedi 11 février dernier, à la Maison des ainées, sous le thème : « Problématique de la vie des structures privées sanitaires du Mali ».
L’évènement a enregistré la présence du président du conseil national de l’ordre des médecins du Mali, Dr Lassana Fofana, le président de l’association des médecins libéraux du Mali, Dr Moustapha Cissé et de beaucoup d’autres médecins venus de l’intérieur du pays et du district de Bamako.
L’objectif de cette assemblée générale était pour l’association de discuter des grands problèmes auxquels les médecins libéraux sont confrontés afin de dégager des résolutions idoines leur permettant d’y faire face. De même il était question pour eux, selon les dispositions statutaires de l’association de procéder au renouvellement de leur bureau.
Le président de l’AMLM, Dr Moustapha Cissé, dès l’entame de son intervention a fait observer une minute de silence à la mémoire de leur ancien président, avant d’exprimer sa satisfaction devant la ténue de cette AG. Laquelle, à ses dires, a vue jour grâce au courage et l’abnégation de l’ensemble des membres de l’association dont il est le président.
Il laissera entendre que les membres de son association sont plus que jamais équipés et organisés pour satisfaire la population malienne au quotidien.
C’est d’ailleurs pourquoi, il évoquera la place du secteur privé dans le secteur de la Santé publique. Cela, à travers une récente étude comparative menée au Mali en termes de consultations dans les structures sanitaires publiques et privées. Cette étude selon lui, aurait prouvé que 60% de consultations dans les structures sanitaires au Mali sont effectuées par les privés. D’où l’occasion pour lui, de se réjouir du rôle important que jouent les médecins libéraux, dans la prise en charge des malades au Mali.
En outre, selon Cissé, l’AMLM est confrontée à beaucoup de difficultés. Parlant de ces difficultés, il fera cas entre autres de celles liées aux impôts, de la lenteur dans l’octroi des licences d’exploitations. Toutes choses qui, selon lui, freinent l’efficacité et la rentabilité des structures sanitaires au Mali.
Quant au président du conseil de l’ordre des médecins du Mali, Dr Lassana Fofana, il a salué les efforts de l’association, qui selon lui contribue à plus d’un titre à l’amélioration, l’efficacité et la rentabilité de la prise en charge des malades au Mali.
Il dira que sur les 6000 médecins au Mali, les médecins libéraux représentent 60% de cet effectif. C’est pourquoi, s’adressant aux membres de l’association, il leur invitera à demeurer encore plus unis, de fixer l’essentiel afin de faire face aux difficultés. DR Fomba, dira que le conseil dont il préside ne ménagera aucun effort pour leur appuyer autant que possible.
Par Moïse Keïta LE SURSAUT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Nouvelles mesures contre la flambée de la COVID-19/ Les autorités ferment tous les lieux sauf ceux de culte

À la suite de la réunion extraordinaire du Conseil supérieur de la Défense nationale (CSDN) …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils