lundi 17 mai 2021
Accueil | Société | Revendications syndicales à l’ORTM : Qu’en est-il après le départ de Choguel ?

Revendications syndicales à l’ORTM : Qu’en est-il après le départ de Choguel ?

A la surprise générale de tous, y compris ses proches collaborateurs, lors du dernier remaniement ministériel, le Ministre de l’Economie numérique, de l’Information et de la Communication, porte-parole du gouvernement, Dr Choguel Kokalla Maïga, signait son retrait du navire gouvernemental. Si ce retrait n’a rien avoir avec le syndicat, peut-on également espérer qu’il y aura une évolution positive de la situation de l’ORTM après Choguel.

Il n’est un secret pour personne qu’entre janvier e avril 2016, il s’est passé des séances de rupture de services au niveau de l’ORTM, la passion de services publics pour des raisons de grèves déclenchées par la section syndicales pour des motifs bien définis. Ces mouvements, c’est-à-dire une grève à deux temps (soit de 48h et 72heures) n’ont pas pu produire l’effet escompté et le syndicat, en son temps, avait promis de ne jamais baisser la garde par rapport à ses revendications légitimes. Demeurant toujours d’actualité, même si le syndicat en question observe un moment de silence pour observer le Chef du Département de tutelle et voir quelle sera la portée des changements stratégiques opérés directement à la tête de l’ORTM, l’heure est de savoir dans quel sens les choses vont évoluer. Dans un premier temps, c’est l’ORTM qui a pu changer de tête avec le retour fracassant l’ancien DG Sidiki N’Fa Konaté aux commandes en lieu et place de son ex-successeur Bally Idrissa Sissoko. Puis au Département de tutelle, c’est Dr Choguel Kokalla Maïga qui cède la place à Me Mountaga Tall. Selon les dernières nouvelles, notons que, par rapport aux traitements des revendications, à quelques jours seulement du dernier remaniement ministériel, le Ministère du Travail et de la Fonction publique cogitait sur le sujet. C’est, du moins, ce qu’apprend-on d’une source proche du syndicat de l’ORTM. Donc, la suite serait de convoquer une entrevue avec le syndicat sur un certain nombre de points de doléances avant de renvoyer la balle dans le camps de Me Tall, le Chef du Département de tutelle. Mais, en tout état de cause, selon notre interlocuteur, l’on est en droit d’espérer qu’il y aura d’entente cette fois ci. En tout cas, le nouveau Ministre a intérêt à mieux diagnostiquer le dossier de revendication du syndicat de l’ORTM et prendre dès maintenant la situation en main avant que les tensions ne recommencent.

En principe, prendre en considération les revendications censées améliorer les conditions de vie et de travail des agents sans nuire aux compétences de la structure, ne devrait pas poser problème au Ministre d’alors mais aussi par le DG de l’ORTM. Alors, que fera Me Tall ?

BELLEM : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Rebondissement dans l’affaire CNPM: Coup médiatique sur fond de manipulation de l’opinion

Diadié Sankaré, l’un des protagonistes de la crise qui ronge le Conseil national du Patronat …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils