dimanche 20 septembre 2020
Accueil | Education | Reprise des classes : Les établissements publics restent fermés !  

Reprise des classes : Les établissements publics restent fermés !  

Vu l’augmentation du nombre de la maladie à coronavirus, le gouvernement s’est forcé à faire la réouverture des classes. Une date qui était prévue pour tous les établissements scolaires, force est de croire que les établissements publics resteront fermés jusqu’à une date incertaine due à la situation des Enseignants qui perdure de jour en jour.

Comme nous le savions tous, la pandémie à coronavirus est toujours à l’instant l’une de l’actualité malienne, même les sacrifices faits dans le centre ne lui résistent. La propagation de cette maladie était la cause de la fermeture de tous les établissements publics et privés. Malgré cela, le gouvernement continue de multiplier ces efforts au-delà de la population victime pour chercher la solution contre ce drame qui se vit. Ainsi, parmi ces efforts, plusieurs mesures ont été prises, notamment dans le domaine de l’éducation, mais l’espoir revive aux yeux des parents d’élèves parce que nous attendions tous à une date pour nous retrouver sur le chemin de l’école. Ce jour du 2 juin est la réouverture partielle des classes, mais la chance était donnée pour les classes d’examens. Hélas, cette journée s’est transformée autrement, parce que dès les retrouvailles, les élèves du public n’ont rien entamé. Depuis le mardi, les élèves du public ne font que de va-et-vient entre l’école et leurs domiciles. Cela serait causé par la rencontre entre le gouvernement et les syndicats grévistes, parce que cette situation reste toujours sous-entendue. Étant donné que la date des examens est fixée à partir de mi-août. Chose qui inquiète les parents d’élèves au vu de la situation dans laquelle les enfants se trouvent. Par conséquent, les élèves du privé profitent de l’occasion tandis que le public demeure dans la rue, ceci soulèverait un autre problème que nous connaissons.  L’éducation pour Tous, ce phénomène reste toujours menacé. Depuis belle lurette, ce système existe, mais cette année le drame est plus que jamais pressenti par toute la chaine éducationnelle. Donc, il serait nécessaire pour les plus hautes autorités de voir la situation d’une manière que les intérêts de tout un chacun soit misent en considération, notamment l’Éducation. Sinon, cela causera d’autres difficultés au-delà de la marche prévue pour le 5 juin. Le régime de SEM IBK est pris en gorge par les mouvements. Qu’Allah le Tout-Puissant nous accompagne. Amen !!!!!!

À suivre

Lassana Sow, Stagiaire

 

Malick Diancoumba

Voir aussi

La mobilisation de l’AEEM : Ce  meeting pourrait-il arranger les choses ?

La crise scolaire n’a que trop duré. Les raisons sont entre autres l’inapplication de l’article …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils