samedi 5 décembre 2020
Accueil | Société | Recrudescence de l’insécurité dans le pays : Au moins 16 morts dans des attaques ce week-end

Recrudescence de l’insécurité dans le pays : Au moins 16 morts dans des attaques ce week-end

Au moins 16 morts et des blessés graves dans des attaques perpétrées ce week-end contre l’armée malienne et dans certaines localités du Nord et du centre du pays. Ces attaques ont lieu au même moment ou un expert de l’ONU dénonce une recrudescence d’enlèvement, dans certaines zones du Mali, dont celui de Soumaïla Cissé. Selon l’expert indépendant Allioune Tine, au moins 99 enlèvements, dont celui de Soumaïla Cissé, ont été enregistrés entre janvier et juillet au Mali.

Le dimanche 2 aout, l’armée malienne a été l’objet de deux attaques simultanées à Goma coura, dans le centre du pays. Un convoi de ravitaillements des FAMA et leur camp militaire. Le bilan de ces attaques, selon un communiqué des Famas, est de 05 militaires tués, 5 blessés et des dégâts matériels importants.
Dans la nuit du samedi au dimanche, dans la région de Tombouctou, des habitants ont été pris pour cible par des hommes armés non identifiés. Ces individus armés ont attaqué le commissariat de police de Diré et selon des sources locales, un dégât matériel important a été enregistré. Dans la même localité, un enseignant du village d’Alwalidji a été attaqué. Il a reçu une balle et sa moto emportée par les assaillants.
Bien avant en fin juillet, 06 personnes ont été tuées dans le village de Dobè commune de Diallassagou et dans la commune de Segué, région de Mopti. Quelques jours après, dans la région de Gao, 02 personnes appartenant à la communauté Imgad ont été exécutées à Intililt. Ces faits sont attribués à de présumés terroristes.
Ces attaques suivies de meurtres sont signalées à un moment où les enlèvements se font fréquents dans le pays. Dans un communiqué, l’expert indépendant Allioune Tine annonce qu’au moins 99 enlèvements, dont celui de Soumaïla Cissé, ont été enregistrés entre janvier et juillet au Mali.
A. Haidara

Malick Diancoumba

Voir aussi

SECURITE ROUTIERE : Le gouvernement veut mettre fin à la pagaille des «Katakanin» et «mototaxis»

Dans le souci de lutter contre la prolifération anarchique des motos tricycles et des motos …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils