mardi 5 juillet 2022
Accueil | Société | Recasement des déguerpis : La CCIM dote la CIII d’un marché moderne de 645 000 000 FCFA !

Recasement des déguerpis : La CCIM dote la CIII d’un marché moderne de 645 000 000 FCFA !

Pour recaser les commerçants détaillants ayant été victimes des opérations de déguerpissement dans le District de Bamako, la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali en collaboration avec la mairie de la CIII a financé la construction d’un marché moderne respectant toutes les normes de sécurité pour un montant global de 645 000 000FCFA. Le premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga à la tête d’une forte délégation a procédé à l’inauguration de cette infrastructure marchande le samedi 7 octobre à Darsalam. C’était en présence des autorités administratives, coutumières, religieuses et d’une forte mobilisation de la population de Darsalam.
Quelques mois après les opérations de déguerpissement en vue de libérer les voies et les espaces publiques occupés par les commerçants détaillants et les artisans, la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali(CCIM) vient de concrétiser dans la commune III du District de Bamako son projet de recasement, première réalisation d’une politique de recasement qui doit couvrir toutes les communes du District de Bamako.
Prenant la parole, le chef de quartier de Darsalm, Mahttp://lecombat.fr/wp-admin/post-new.phpdou Ballo ainsi que le délégué des commerçants détaillants ont tour à tour remercié le gouvernement d’avoir appuyé la CCIM dans la construction de ce marché combien important pour la commune III en général et les déguerpis en particulier.
A son tour, le maire de la commune III du district de Bamako, Mariam Diallo dira que le projet de déguerpissement a conduit au ralentissement des activités économiques dans la ville de Bamako. Toute chose ayant entrainé de gros manques à gagner pour les caisses des mairies. C’est pourquoi, dit-elle, la mairie de la commune III après avoir été saisie par la CCIM n’a ménagé aucun effort pour que ce projet de construction soit une réalité. A ses dires, la construction de ce marché qui s’est fait en parfaite collaboration entre la CCIM, la mairie de la CIII et la population de Darsalam témoigne de l’avancée du processus de décentralisation au Mali. D’ailleurs, argume-t-elle, cette décentralisation contribuera à l’atteinte de la cohésion sociale tant recherchée par notre cher pays le Mali.
Pour sa part, le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali, M.Tandia, dira que la construction de ce marché moderne s’inscrit dans le cadre du projet de recasement enclenché par la CCIM. Selon lui, dans le cadre de ce projet la CCIM a écrit aux six maires des communes du District de Bamako afin qu’ils puissent lui indiquer des sites potentiels de recasement ou de réhabilitation des marchés existants à travers un partenariat avec ces communes. A ses dires, seulement deux communes ont répondu favorablement à cette demande de la CCIM, la Commune III et la Commune IV du district de Bamako.
Parlant du marché, il dira qu’il respecte toutes les normes de sécurité avec un réseau électrique souterrain, deux poteaux d’incendie pour la protection civile. Poursuivant dans cette configuration, il soutiendra que le marché est composé de 364 boutiques de 4m2 avec un compteur Isago dans chacune des boutiques et 80 étals de 2m2 destinés aux fruits, légumes, viande et poisson. En outre, le président de la CCIM dira qu’il aura bientôt une extension de ce nouveau marché et une autre à Ouolofobougou pouvant accueillir 650 déguerpis. Dans cette dynamique il annoncera l’inauguration dans un bref délai du marché de Sibiribougou en commune IV du District de Bamako qui est en phase de finition.
Comme par un coup du hasard, les jeunes du quartier ont saisi cette occasion pour exprimer leurs préoccupations à travers des affiches empreintes de messages. Installé à la loge officielle, le Premier ministre Abdoulaye Idrisa Maïga a mandaté le ministre du Commerce, porte parole du Gouvernement pour exprimer l’engagement du gouvernement à s’impliquer pour la résolution de leurs doléances. En plus de ce message, Abdel Karim a profité de l’occasion pour renouveler l’engagement de son département à assister, accompagner la CCIM dans la mise en œuvre de sa politique de recasement des déguerpis telle qu’instruit par le président de la République.
Une séance de bénédiction a mis fin à cette cérémonie.
Moïse Kéita LE SURSAUT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

TENUE SEXY ET CHICHA AU STATUT WHATSAPP: Un mariage avorté !

Une dame a été coupable de l'annulation du mariage de son frère. Pour cause, elle regardait le statut de la future mariée en présence de la belle-mère. Cette dernière a découvert sa future belle-fille habillée en tenue sexy et fumant de la chicha dans une boite de nuit de la place. 

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils