mercredi 16 juin 2021
Accueil | Important | Réactions à l’opération Amy KANE : Quand l’URD se livre à la diversion

Réactions à l’opération Amy KANE : Quand l’URD se livre à la diversion

Parmi les réactions suscitées par l’opération de démolition initiée par le gouvernement sous la houlette du Gouverneur du district Sacko, Mme Sacko Amy Kane, celle de l’Union pour la République et la Démocratie s’apparente fort à un jeu de participation qu’à une contribution à la vie de la nation. Pour cause le timing choisi par le parti de la poignée de mains pour demander au Gouvernement d’arrêter les travaux en cours, assimile le communiqué par lequel cette demande est faite à un pavé jeté dans la marre.

Comme pour faire la preuve de son caractère républicain, l’opposition au régime d’IBK qu’incarne le parti de l’Honorable Soumaïla Cissé se devait de se prononcer sur chaque sujet d’intérêt national. C’est également chose faite au sujet de l’opération de déguerpissement des abords des routes, enclenchée par le Gouverneur du district de Bamako. En effet, dans un communiqué publié par l’Union pour la République et la Démocratie, hier mardi, ce parti s’est appuyé sur un certain nombre d’arguments ; notamment le manque de communication entre les acteurs concernés et la situation sécuritaire de notre pays, pour exiger l’arrêt immédiat des travaux. On voit là une réaction louable et pleine d’objectivité. Le seul bémol est qu’elle intervient à un moment où les tenants de l’initiative venaient de recevoir toute l’onction qui devrait les galvaniser dans leur élan. Pourquoi donc l’URD a-t-elle attendu que le Chef de l’Etat adresse ses félicitations au Gouverneur du district dans cette entreprise avant de sortir de son gong en victime expiatoire ? Hasard de calendrier, nous dira-t-on du côté de l’entourage de Me Demba Traoré, Secrétaire à la Communication du parti, pour voiler l’allure de simple figuration de ce fameux communiqué.

«Bravo Madame le Gouverneur, Bravo Madame le Gouverneur». Avait clamé le Président Ibrahim Boubacar Kéïta à qui veut l’entendre un peu plus tôt, le lundi 1er août, lors de l’audience qu’il avait accordée aux Femmes de la DIASPORA. La présidence de la République avait alors parlé d’un soutien total et massif du Chef de l’Exécutif à Mme le Gouverneur SACKO Aminata KANE afin que Bamako ne soit plus une «Ville-Village». C’est dans cette foulée que l’URD a, à peine voilée, rendu publique sa réaction en sortant son communiqué amorphe dont nous vous proposons le contenu.

«L’URD a suivi avec beaucoup d’inquiétude les affrontements ayant opposé, le samedi 30 juillet 2016, les forces de l’ordre et des commerçants et artisans suite aux opérations de démolition et de déguerpissement entamées par le Gouverneur du District de Bamako.
L’URD a appris que lesdits affrontements ont occasionné des blessés.
L’URD souhaite un prompt rétablissement aux blessés.
L’URD rappelle que notre capitale, Bamako, a connu par le passé des opérations du genre dont le déroulement et l’issue ont été salués par tous, par ce qu’ayant reçu l’adhésion des populations concernées à travers un dialogue inclusif aussi bien autour du bien fondé de l’opération, du moment de leur exécution que des modalités d’accès aux sites de recasement.

L’URD estime que le Gouvernement de la République du Mali, avant d’autoriser de telles opérations, aurait dû exiger qu’un véritable dialogue avec les acteurs concernés soit engagé d’une part, et s’assurer que des sites de recasement aient été préalablement aménagés pour les déguerpis d’autre part.

L’URD déplore ce manque de communication et demeure convaincu que seul un dialogue franc et sincère pouvait éviter à notre capitale le dérapage sanglant et inadmissible qu’elle a connu le samedi dernier.
Le Parti rappelle que le Mali, pays en crise, meurtri par la recrudescence des attaques terroristes, djihadistes et autres actes de banditisme, ne saurait supporter de tels actes de nature à compromettre le très fragile processus de paix et de réconciliation.

C’est pourquoi l’URD demande au Gouvernement :

1-d’instruire immédiatement au Gouverneur de Bamako d’arrêter lesdites opérations;
2-d’engager un dialogue franc et sincère avec tous les acteurs concernés ;

3-de mettre préalablement à disposition des déguerpis des sites de recasement aménagés ;

4-d’éviter d’initier des opérations du genre pendant la période hivernale.
L’URD appelle également les commerçants et les artisans concernés par ces opérations à s’engager dans la voix du dialogue pour la résolution de cette situation.
Notre parti, l’URD, prône la paix, la justice, le respect des valeurs républicaines et rejette toute forme de violence comme moyen d’expression.
L’URD suivra avec attention l’évolution de la situation.

Bamako, le 1er août 2016

Le Secrétaire à la Communication

Me Demba Traoré»

Katito WADADA : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

De la contestation à la Primature: Choguel Maïga au sommet de son art !

Après sa nomination au poste de Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga n’a pas tardé …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils