mercredi 24 février 2021
Accueil | Education | Rayan: Restaurant ou lieu de dépravation de mœurs ?

Rayan: Restaurant ou lieu de dépravation de mœurs ?

Le vendredi 10 novembre dernier, nous avons été témoin d’un fait qui est très interpellateur. Il était 11h 45 minutes quand, avec un ami, je me suis rendu au restaurant le Rayan. Après nous s’être installé, nous avons
Commandé deux plats du KFC. Pour ceux qui ne le connaissent pas, le KFC est un plat à base de poulet trempé dans la farine et frit.

En effet, pour fuir les regards indésirables, parler calmement d’un projet futur et savoureux délicieusement le plat, nous avons décidé de prendre place à l’étage.

Cependant, une fois en haut ce que nous avons vu nous a coupé l’appétit. En face de nous, il y avait 6 mineurs (4 garçons et 2 filles), le plus âgé ne dépassait pas 15 ans. Au lieu de la nourriture, ils étaient regroupés autour de la chicha.

Pour ce qui ne le savent pas, la chicha est un objet qui permet de fumer grâce un système d’évaporation de l’eau. Très développée dans les pays arabes, la chicha fonctionne de la même façon qu’une pipe à eau.

Aussitôt, la première question que nous nous sommes posé est de savoir comment est-ce que des enfants censés être en classe se retrouvent en restaurant autours de la chicha. Aussi, comment est-ce qu’un restaurant sensé vendre de la nourriture pouvait-il se permettre cela.

Ce qui est le plus choquant est que les deux petites filles maniaient aussi bien que les quatre garçons cette chose nommée chicha. Nous avons eu envie de les approcher pour les conseillers, mais par peur de ne pas nous faire insulter nous n’avons pas pu.

Face à la gravité de la situation, les parents d’élèves doivent faire preuve de responsabilité. En vérifiant auprès de l’administration scolaire si oui ou non les enfants partent régulièrement à l’école et s’ils rentrent en classe. Par ce que, de nos jours nombreux sont les enfants qui quittent leurs familles respectives pour soit disant se rendre à l’école, avant de prendre une autre voie.

Pour ce qui concerne le restaurant le Rayan, il fait sans doute parti des lieux de dépravation de mœurs dans notre pays.

KANTAO Drissa LE CONFIDENT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Un grand fan de l’imam dépité

J’ai été un grand fan, supportrice par la plume ou plutôt par le clavier, du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils