dimanche 6 décembre 2020
Accueil | Société | PROPAGANDE JIHADISTE : La DIRPA appelle à ne pas relayer les images portant atteinte à la cohésion sociale

PROPAGANDE JIHADISTE : La DIRPA appelle à ne pas relayer les images portant atteinte à la cohésion sociale

Depuis quelques semaines, une vidéo de propagande circule sur les réseaux sociaux montrant des éléments des forces armées maliennes maltraités par des terroristes. La Direction de l’information et des relations publiques des armées (DIRPA) s’insurge contre cette propagande utilisant des anciennes images et appelle les populations à ne pas les relayer car portant atteinte à la cohésion sociale. L’annonce a été faite le 9 octobre 2020 à lors d’un point de presse organisé à la DIRPA.

 

La Direction de l’information et des relations publiques des armées (DIRPA) condamne avec la dernière rigueur la diffusion d’anciennes images sur les réseaux sociaux qui vise à choquer et démoraliser les forces armées maliennes (FAMa). Lors d’un  point de presse animé vendredi dernier (09 octobre 2020), elle a appelé les populations à ne pas relayer de telles images qui remettent en cause la paix et la cohésion sociale au Mali.

L’objectif de cette rencontre avec la presse était d’affirmer le professionnalisme des FAMa initié au Droit International Humanitaire et d’inviter les médias à ne pas relayer des informations et vidéos malveillantes contre les FAMa sur les réseaux sociaux.

«Cette vidéo de propagande, montrant des éléments des forces armées maliennes maltraités par des terroristes, est montée avec des anciennes images de l’attaque de Bouki-Wèrè dans la zone de Diabaly», a expliqué le Directeur de la Dirpa Colonel-major Diarran Koné. Ces images de propagande utilisées à des fins politiques interviennent au moment où l’armée malienne enchaine les succès sur le terrain contre les terroristes.

Ces images visent à choquer les FAMa, les pousser à se venger afin de créer la haine et la méfiance entre l’armée et les populations d’une part, et les différents groupes ethniques, d’autre part. «Mais l’armée malienne demeure professionnelle et ne tombera pas dans le piège», a défendu le directeur de la Dirpa. Il a rappelé que le Mali est signataire des Conventions sur les Droits de l’Homme et les FAMa sont respectueuses de ces engagements internationaux pris par notre pays.

Cette propagande ne saura non plus décourager les FAMa qui ont toujours agi de façon professionnelle. «Ces images, d’une extrême violence, heurtent la sensibilité de tout un chacun et sèment un sentiment de révolte. La vision de l’autre souffrant est insupportable, il faut donc préserver la dignité de ses derniers instants…La traque des terroristes va continuer», a assuré le Colonel-major Diarran Koné. Et cela sans considération ethnique pouvant gravement porter atteinte à la paix et la cohésion dont rêvent les Maliens.

Le chef de la Dirpa a rappelé les populations maliennes, particulièrement les utilisateurs des réseaux sociaux, à un sens élevé de civisme et de patriotisme car, a-t-il conclu, «partager ces images sur les réseaux sociaux revient à faire l’apologie du terrorisme». Ce dont notre pays n’a pas du tout besoin pour vaincre le réseau de la terreur !

Oumar Alpha

Malick Diancoumba

Voir aussi

SECURITE ROUTIERE : Le gouvernement veut mettre fin à la pagaille des «Katakanin» et «mototaxis»

Dans le souci de lutter contre la prolifération anarchique des motos tricycles et des motos …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils