vendredi 25 septembre 2020
Accueil | Santé | Projet de création de nouveaux hôpitaux à l’intérieur du pays : Une lueur d’espoir pour les maliens

Projet de création de nouveaux hôpitaux à l’intérieur du pays : Une lueur d’espoir pour les maliens

A l’issue du Conseil des Ministres du mercredi 10 janvier 2018, une loi portant ‘‘Création de nouveaux hôpitaux à Kati, Nioro, Koulikoro, Bougouni, Koutiala, Markala et San’’ a été adoptée. Ainsi, la nomination du Professeur Samba Sow à la tête du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique porte déjà ses fruits. En tout cas, ces réalisations apporteront un ouf de soulagement aux patients dans le cadre de leurs traitements sur place sans déplacement jusqu’à la capitale, Bamako. 

Nombreux sont des Maliens qui meurent à l’intérieur du pays faute d’existence des hôpitaux modernes. Aussi, ils sont nombreux à perdre la vie au cours de leur évacuation des centres de santé de référence ou des CSCOM (Centre de santé communautaire) vers des grands hôpitaux secondaires. Cette réalité deviendra bientôt de simples tristes souvenirs. L’actuel Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Pr Samba Sow, un Professionnel dont le dynamisme ne souffre d’aucune ambigüité est déjà à pied d’œuvre.

En effet, du côté des populations de ces localités susnommées, c’est une lueur d’espoir dans le domaine de la Santé et de l’Hygiène. Pour le Ministre Pr Samba Sow, il s’agit de tenir en marche le programme présidentiel d’urgences sociales. De ce fait, suivant son Rapport, le Conseil des Ministres a adopté, le 10 janvier dernier, des projets de textes relatifs à la création, à l’organisation et aux modalités de fonctionnement de nouveaux hôpitaux à Kati, Nioro, Koulikoro, Bougouni, Koutiala, Markala et San. La Loi n°02-049 du 22 juillet 2002 portant loi d’orientation sur la Santé consacre le Statut d’établissement public hospitalier. Les établissements publics hospitaliers assurent le diagnostic, le traitement et la surveillance des malades, des blessés et des femmes enceintes en tenant compte des aspects psychologiques et sociaux des patients. Ils assurent, au besoin, l’hébergement hospitalier des patients et participent aux actions de santé publique.

Ainsi, au regard de l’évolution de la carte sanitaire, de la croissance démographique, du volume des activités des districts sanitaires, des besoins des populations par rapport aux soins spécialisés, il est apparu nécessaire de procéder à la création de nouveaux établissements publics hospitaliers. La création des établissements publics hospitaliers dans les Chefs lieux des cercles de Kita, Nioro, Koulikoro, Bougouni, Koutiala, Markala et San s’inscrit dans ce cadre. L’hôpital de Koulikoro est érigé en hôpital de 3e Référence et les six autres en hôpitaux de 2e Référence.

Par ailleurs, la création de ces établissements permettra de renforcer la couverture sanitaire et d’améliorer les conditions de prise en charge des patients. Dans quelques jours, le Chef de l’État procédera à la pose de la première pierre de l’Hôpital de Koutiala. Un véritable joyau architectural sanitaire qui coûtera au Budget national plus de dix milliards de nos francs. Une véritable réforme du système socio-sanitaire au Mali. Aussi, cela y va avec l’amélioration des conditions de vie et de travail du personnel et le rehaussement du niveau du plateau technique à l’intérieur du pays.  Selon des travailleurs socio-sanitaires, ce projet, s’il se réaliserait rapidement, constituera un réel exploit le Ministre de la Santé Pr Samba Sow auprès des Maliens qui en ont vraiment besoin. Le Professeur Samba Sow, celui que nombre de Maliens ont découvert et apprécié pour son pragmatisme au plus fort de la lutte contre la maladie à virus Ebola, est un pur produit du système anglo-saxon : sortir des théories et poser des actes concrets qui portent des fruits, des résultats escomptés.

Faut-il noter que cette loi portant création des hôpitaux à l’intérieur du pays s’ajoute à une autre loi proposée par le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Pr Samba Sow ; à savoir celle consacrée aux activités personnalisées dans les établissements publics hospitalier.

Oumar Diakité

Rédaction

Voir aussi

Office Central des Stupéfiants – OCS :  03 tonnes de produits pharmaceutiques contrefaits saisis 

Dans un communiqué de presse du directeur Office Central des Stupéfiants, Magistrat Colonel Adama TOUNKARA  nous …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils