vendredi 25 septembre 2020
Accueil | Oeil du combattant | Magistrature malienne 2018 : Que de foutaises à l’image des faits dans les différents centres de concours

Magistrature malienne 2018 : Que de foutaises à l’image des faits dans les différents centres de concours

 

Les 13 et 14 janvier 2018 s’est déroulé le Concours de Magistrature. Ce, après celui organisé en 2009 sous le Régime d’ATT. Malgré l’intervalle de 8 ans entre le dernier concourt et celui-ci, les dispositions prises par rapport à son organisation n’étaient pas à la hauteur des souhaits pour son bon déroulement. Il n’y avait pas de  Budget alloué à la réussite dudit concours ou autrement,  il y a eu un acte de sabotage quelque part comme cela est de coutume dans les rouages déguisés de l’Administration malienne?

 

Après le passage du Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Me  Hamidou Younoussa Maïga, sur les antennes de l’ORTM du samedi 13 janvier 2018 ; c’est-à-dire, le 1er jour du Concours en question, pour annoncer que toutes les commodités sont prises pour son bon déroulement, l’on est en droit de s’interroger de qui se moque ce Ministre que l’ex PM, Abdoulaye Idrissa Maïga.

 

En tout état de cause, selon nos informations, pour ce concours, aucune disposition requise n’a été prise côté organisationnel. Pour preuve, il y a eu pénurie de copies d’examen et de brouillons pour les candidats dans presque tous  les centres de l’Ordre judiciaire au 1erjour. Précisons, au passage, que le concours était reparti en deux corps d’ordres différents dont le premier, appelé « L’ordre administratif » et le second qui est « L’ordre judiciaire ».

 

Pour revenir à nos moutons, l’on signalera aussi que ce déficit criard de copies d’examen et de brouillons n’était pas le seul acte de sabotage orchestré. Ainsi, toujours lors de la première  journée des épreuves, à la FLASH, dans l’Amphithéâtre des 1000 Places, il y avait un manque (incroyable mais vrai) de Surveillants. Tenez vous bien : Il n’ y avait que quatre (4) Surveillants pour plus de 900 candidats !

 

Ensuite, même les téléphones portables étaient au rendez-vous parce que certains candidats parvenaient à communiquer au téléphone avec l’Extérieur pour pouvoir traiter les sujets. Cela, parce que le nombre assez de Surveillant faisait  cruellement défaut.

 

Alors où est le Budget débloqué pour les préparatifs de ce concours ? Où sont allés la centaine de millions de nos Francs dégagée à cet effet ?

 

Pourtant, selon une source proche du Département de la Justice, depuis le mois d’août 2017, les préparatifs allaient bon train. Ce, afin qu’il y ait une bonne organisation de ce concours. Alors que faisait le personnel chargé de la parfaite organisation de ce concours ?   Ou bien le « business  de 5.000.000 FCFA » pour réussir est-il véridique ?  

 

En tout cas, selon une autre source bien informée, le départ à la catastrophe de l’ex Ministre Me Konaté aurait permis à certains cadres du Département de détourner une partie des fonds prévus à cet effet.

 

Le Fouineur

 

 

Rédaction

Voir aussi

Révélation de Me Kassim Tapo sur Me Mohamed Aly Bathily  : « Dix pauvres millions de francs CFA d’IBK… »

Dans un fragment de vidéo publiée dans la nuit du lundi 24 août dernier, Me …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils