lundi 17 janvier 2022
Accueil | Santé | Produits impropres à la consommation: La douane malienne saisit plus de 5 tonnes de viande de poulets   

Produits impropres à la consommation: La douane malienne saisit plus de 5 tonnes de viande de poulets   

 

 

Le bureau des Douanes de Kouremalé, à la frontière entre le Mali et la Guinée, a réalisé une belle prise. Les douaniers ont intercepté le 18 novembre dernier 705 cartons de viande fraîche de poulets. La cargaison de plus de cinq tonnes de viande de poulets, d’une valeur marchande estimée à plus de 10 millions de FCFA, était en provenance de Guinée.  

C’est au cours d’une opération de patrouille menée en pleine brousse, dans la zone de Koflatié, que les douaniers ont arrêté le véhicule contenant la marchandise, a expliqué le commandant Sidi Mohamed Sacko, chef de bureau de la douane de Kouremalé. Le chauffeur avait « pris la tangente » une fois son véhicule immobilisé et la poursuite engagée à ses trousses dans les ravins est restée vaine, a poursuivi le chef de bureau.

Le directeur régional de la douane de Koulikoro, lieutenant-colonel Mohamed Coulibaly, a félicité les agents du bureau de Kouremalé. L’officier supérieur a souligné que ce type de saisie entre dans le cadre des missions de protection des populations de la douane contre la consommation de produits prohibés et potentiellement dangereux pour la santé. L’importation de viande fraîche est frappée de prohibition absolue dans notre pays depuis l’apparition de certaines pandémies liées à la consommation des animaux sauvages. Le lieutenant-colonel Coulibaly dira également que le Directeur général des Douanes, Inspecteur général Amadou Konaté, a instruit à toutes ses unités de traquer jusque dans leurs derniers retranchements les contrebandiers qui exposent nos populations aux menaces de toute nature.

La quantité de viande de volaille saisie a été offerte par la douane à la direction du parc national du Mali au grand bonheur des fauves. « La viande servira à l’alimentation des espèces carnivores et améliore du coup la qualité de leur nourriture », a expliqué Mme Sow Mariam Diallo, chargée des ressources humaines de la société de gestion du « Zoo » national.

Des félicitations, certes, mais aussi l’atteinte des objectifs  

Informé de cet exploit, le général Konaté a félicité ses agents et a exhorté à davantage d’engagements dans la lutte contre la contrebande et la grande criminalité transnationale.

Intervenant sur le plateau de l’ORTM, le DG a estimé que la mission de la douane est une pression, mais en même temps un sentiment de responsabilité.  Dès que les prévisions de recettes sont assignées, les douanes se donnent les moyens bien que c’est difficile dans le contexte actuel de les atteindre.

Pour 2021, 600 milliards de FCFA sont la prévision et, en moins de deux mois de la fin de l’année, “je pense qu’à la fin du mois de novembre, si nous réalisons le cap de 59 à 60 milliards, on est à hauteur des attentes’’, a-t-il confié. “De janvier à octobre, nous sommes sur une prévision de 656,2 milliards, mais nous sommes aujourd’hui à 532,3 milliards’’. Il a souligné l’évidence de l’impact qu’auront les nouvelles mesures prises par les autorités pour soulager la vie chère.

En effet, c’est fort de ces contextes économiques très difficiles que le Gal Amadou Konaté a lancé un pressant appel à l’ensemble des soldats de l’économie à redoubler d’efforts et de vigilance en plus d’une loyauté affichée par chacun, et tous, envers l’État aux fins de permettre l’atteinte des objectifs assignés à l’administration générale des Douanes au 31 décembre 2021.

Et les équipes du Gal Amadou KONATÉ n’ont pas attendu que le Budget d’État soit voté pour réagir. Elles ont semblé très bien comprendre que les attentes sont grandes quand il est question de recettes.

En attendant le bouclage des recettes du mois de novembre, il est bon de rappeler que le Général Amadou KONATÉ et ses équipes de l’administration générale des Douanes du Mali ont recouvré, au titre du mois d’octobre 2021, une très grande performance de 57,2 milliards de FCFA au grand bonheur du Trésor Public.

Kevin KADOASSO  LE COMBAT

 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

RECOMMANDATION DE 5 ANS DE TRANSITION: Un front en gestation contre le projet  

  Après les Assises nationales de la Refondation qui ont été tenues quasiment sur toute …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils