dimanche 26 septembre 2021
Accueil | Société | PRODUCTION DE GOMME ARABIQUE AU MALI: Une offre insuffisante face à la demande

PRODUCTION DE GOMME ARABIQUE AU MALI: Une offre insuffisante face à la demande

Au Mali, la campagne de commercialisation de la gomme arabique bat son plein, souligne n’kalô dans son dernier rapport de marché. Actuellement, les prix sont stables mais l’offre est toujours inférieure à la demande.

S’agissant de la gomme dure, les stocks sont très faibles dans les centres de production tandis que dans les magasins  de gros, surtout à Kayes, on note un peu de stocks destinés à la vente aux partenaires commerciaux (Indiens, Sénégalais…), précise le spécialiste. Les prix bord-champ sont stables, à FCFA 350-375 le kilo alors que le volume des échanges connaît une légère hausse. « On estime les échanges à plus de 60 tonnes à Kayes et 40 tonnes à Bamako« , lit-on dans le bulletin de marché.

Parmi les six régions gommifères du Mali, c’est dans la région de Kayes que la filière est plus développée.  Au plan mondial, le marché de la gomme arabique est monopolisé par la France, leader mondial des importations et exportations.

La gomme arabique est une résine végétale qui provient de l’acacia, elle est très demandée par le secteur agro-alimentaire. On la retrouve dans tous les sodas et l’industrie pharmaceutique. La gomme arabique n’est produite que dans une région au monde : la bande sahélienne.

Le Mali qui produit environ 20.000 tonnes de résine entend tirer profit de ce marché.

Aujourd’hui, le producteur vante les potentialités de la filière. Oumar Balla Sissoko, président de l’Union locale des coopératives de producteurs de gomme arabique de Kayes, est sur le même front. Pour plaidoyer doit être fait  pour la labellisation de la gomme provenant du Mali sur le marché international.

Le Mali tente depuis quelques années d’attirer des investisseurs à s’intéresser à la filière. En marge du forum « invest in Mali », organisé à Bamako en janvier 2018,  l’agence pour la promotion des industries a mis en avant les opportunités dans la filière gomme arabique car il dispose d’importants peuplements d’Acacia. Mais, pour se développer, la filière a besoin de plus d’investissements privés notamment dans des pépinières, plantations et unités de transformation.

Mahamadou YATTARA

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Circulation alternée à Bamako: Un désastre sans fin pour les usagers !  

  La circulation alternée a débuté le 19 août 2019 durant le mois de ramadan. …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils