dimanche 13 juin 2021
Accueil | Economies | Prêt à la banque : Condition discriminatoire pour les personnes au-delà de 65 ans   

Prêt à la banque : Condition discriminatoire pour les personnes au-delà de 65 ans   

 

Certaines banques de la place affichent un mépris envers leurs clients de plus de 65 en refusant de les accorder un prêt sous le prétexte fallacieux qui sont âgés voire pochent de la mort. Cependant, il peut y avoir une dérogation à condition que ceux-ci versent dans leur dossier de prêt un certificat médical.

Face à cette nouvelle condition imposée par les banques, nombreux sont les clients de cet âge qui sont embarrassés et même désemparés. En off, les banques se dédouanent en argumentant que cette décision découle des mesures prises par la BCEAO pour laquelle la solvabilité des vieux de cet âge est nulle.

C’est seulement différents éléments qui peuvent empêcher un particulier d’avoir accès au crédit : la capacité de remboursement, une situation de surendettement, une demande de crédit au-dessus de ses moyens, une inadéquation entre le projet et la demande financière. La direction des risques d’une banque est en charge de l’évaluation de l’ensemble des risques générés par l’ensemble des activités de l’établissement. Cette Direction est également en charge de l’évaluation potentielle des risques à venir, quelles que soient leurs causes (marché, réglementation, catastrophe naturelle, guerre, etc…).les banques ont classifie les risques en trois grandes familles : les risques opérationnels, les risques de contrepartie (ou de crédit) et les risques de marché. Les risques juridiques. Les risques de contrepartie sont essentiellement liés à une estimation de la défaillance possible des clients/fournisseurs dont la banque est créancière. Une fonction essentielle d’une banque c’est d’accorder du crédit. Grace à ces crédits, les ménages et les entreprises peuvent investir, ce qui stimule la croissance.

Un crédit accordé par une banque consiste en une somme d’argent prêtée à un ménage ou à une entreprise. Ce prêt est assorti du paiement d’un intérêt qui représente la rémunération de la banque pour le service rendu. La plupart des banques maliennes proposent les mêmes formules de crédits sous les mêmes conditions. Cependant, chaque banque a une spécificité et un avantage comparatifs dans l’environnement bancaire.

Mahamadou YATTARA INFO SEPT 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

LITIGE FONCIER DANS LA ZONE DE RECASEMENT DE SOTUBA: Niamakolo Coulibaly réclame une parcelle de droit coutumier qui a été établie par l’Etat en titre foncier depuis 1915

Dans la zone de recasement de Sotuba, Mme Niamakolo Coulibaly réclame une parcelle de son …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils