vendredi 5 mars 2021
Accueil | Société | Présidence du CNJ-Mali : L’élection du successeur de Mohamed Salia Touré prévue pour la prochaine rencontre

Présidence du CNJ-Mali : L’élection du successeur de Mohamed Salia Touré prévue pour la prochaine rencontre

En attendant, le Premier Vice-président du Conseil national des jeunes du Mali (CNJ-Mali), Souleymane Satigui Sidibé, assure l’intérim. Ce, jusqu’à la tenue de la prochaine instance (congrès ou conférence nationale) dont la date, la nature et le lieu seront définis à l’issue d’une rencontre des membres du Comité Exécutif provisoire.

C’est ce qui ressort de la conférence extraordinaire du CNJ-Mali, déroulée les 8 et 9 juillet dernier, à Sikasso. Ladite rencontre a été projetée par le Comité Exécutif après la démission du Président Mohamed Salia Touré. Les travaux présidés par le Premier Vice-président, Souleymane Satigui Sidibé, ont enregistré presque la présence des Délégués venus des quatre coins du pays. Notamment,   les Présidents des Conseils régionaux des dix Régions administratives du Mali et de quatre Communes sur les six que compte le District de Bamako (il s’agissait des Communes V et VI qui manquaient à l’appel).
Par ailleurs, 36 des membres du Comité Exécutif étaient présents sur les 43 du Bureau.
Du côté des fédérations, la mobilisation était grande pour la simple raison que sur les 21 Bureaux, ce sont seulement trois qui n’ont pas fait le déplacement  de Sikasso.
A cette conférence, trois points étaient inscrits à l’ordre du jour. A savoir la validation de la stratégie de mise en œuvre du plan d’actions triennal ; l’amendement du règlement intérieur qui sera validé lors de la prochaine instance  et le remembrement du Bureau  par le remplacement du Président démissionnaire, Mohamed Salia Touré.
Pour ce faire, la conférence a donné mandat au Premier Vice-président, Souleymane Satigui Sidibé, d’assurer l’intérim du Président Mohamed Salia Touré jusqu’à la tenue de la prochaine instance dont la date, la nature et le lieu seront fixés ultérieurement ; c’est-à-dire, à l’issue d’une rencontre des membres du Comité Exécutif. Il sied de préciser que cette rencontre peut être un congrès ou une conférence nationale. Aussi, elle a soutenu que les mandats des structures de base et du Comité Exécutif vont continuer jusqu’en 2019, sauf en cas de tenue du congrès,   seul instance habilitée à mettre fin au mandat du Comité Exécutif et de tout organe exécutif.
En fin, la rencontre  a pris acte de l’absence de son Département de tutelle lors des travaux, en l’occurrence le Ministère de la Jeunesse et de la Construction citoyenne.
Oumar Diakité  : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Flambée du prix des denrées alimentaires : Entre contestation et ignorance de fait !    

Cela fait des semaines maintenant que le prix de certaines denrées alimentaires connait une véritable …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils