vendredi 27 novembre 2020
Accueil | Société | Premier déplacement officiel : Bah N’Daw en visite au Ghana, au Togo, au Sénégal et en Guinée-Bissau

Premier déplacement officiel : Bah N’Daw en visite au Ghana, au Togo, au Sénégal et en Guinée-Bissau

Le Président de la Transition, Chef de l’État Son Excellence Monsieur Bah N’DAW,  entame hier jeudi 12 novembre, une tournée qui le conduira au Ghana, au Togo, au Sénégal et en Guinée-Bissau.

Pour la circonstance, le Chef de l’État est accompagné par SEM Zeïni MOULAYE, Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Alhamdou AG ILYENE, Ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine et de ses collaborateurs.

À son départ à l’Aéroport International Président Modibo Keita-Senou, le Président de la Transition a été accompagné par le Vice-président, Colonel Assimi GOITA, le Premier ministre, M. Moctar OUANE et les membres du Gouvernement.

Le Chef de l’État entame cette tournée par une visite officielle de travail en République du Ghana, les 12 et 13 novembre 2020.  Au cours de son séjour à Accra, il aura un tête-à-tête avec son homologue ghanéen, des échanges bilatéraux et une rencontre avec la Communauté malienne établie au Ghana.

À cette occasion, les parties malienne et ghanéenne, vont échanger sur les divers domaines de coopération entre les deux pays à savoir : l’Économie, le Transport, le Développement, l’Agriculture, L’Emploi, l’Énergie, l’Environnement, l’Éducation, la Santé, la Culture, le Tourisme, Sport, la Sécurité, la Justice entre autres.

Cette visite fait suite à celle effectuée, le 11 octobre dernier, par le Président ghanéen SEM Nana Addo Dankwa AKUFO-ADDO, Président en exercice de la CEDEAO qui était venue témoigner la solidarité de l’Organisation sous régionale envers le Mali et réitérer son engagement et sa disponibilité à accompagner le processus de Transition.

C’était dans la foulée de la levée des sanctions sur le Mali décidée par les Chefs d’État et de Gouvernement de la CEDEAO, le 5 octobre 2020.

Les enjeux majeurs de cette tournée sous régionale s’articulent autour du raffermissement des liens d’amitié, de fraternité et de solidarité avec ces différents pays afin de les assurer de la volonté des autorités de la Transition de maintenir et de poursuivre les relations de coopération bilatérale voire multilatérale.

Étape du Ghana

Au Palais présidentiel appelé «Jubilee House », le Président de Transition, SEM Bah N’DAW, Chef de l’État a été accueilli par son homologue ghanéen SEM Nana Addo Dankwa AKUFO-ADDO, Président en exercice de la CEDEAO, avec qui, il a eu d’abord un tête-à-tête.

Ensuite, la rencontre a été élargie aux deux délégations pour discuter des questions d’intérêt commun notamment sur le plan bilatéral et multilatéral. Au cours des échanges, ils ont passé en revue les divers domaines de coopération entre les deux pays.

Après la rencontre bilatérale, les deux personnalités ont co-animé une conférence de presse. Le Président ghanéen s’est réjoui du choix porté sur son pays par SEM Bah N’DAW pour sa première visite officielle en tant que Chef d’État. Selon le Président AKUFO-ADDO, cela cadre parfaitement avec la volonté des pères de l’indépendance du Mali et du Ghana qui ont bien voulu jeter les bases d’une union sacrée et tissé des liens séculaires et amicaux très profonds entre les deux pays. « C’est à nous, vous et moi, d’écrire cette nouvelle page de cette longue et très riche » a déclaré SEM AKUFO-ADDO.

En retour, le Président N’DAW a salué les efforts et les moyens déployés par le Président en exercice de la CEDEAO pour la résolution de la crise malienne. Et de poursuivre : « À plus d’un titre, cette démarche devait être faite. Cette première visite exclusivement dédiée au Ghana qui a une grande culture panafricaniste revêt tout son sens. Le Président AKUFO-ADDO a mis la méthode qu’il faut parce qu’il s’agit d’un peuple et non des individus. Nous le remercions infiniment ». Il a également remercié toutes les parties qui se sont impliquées dans la crise malienne tout en espérant sur l’accompagnement du Ghana et de la CEDEAO pour la suite de processus de Transition.

S’agissant de la stabilité du pays, le Chef de l’État a affirmé que: « nous sommes en bonne voie pour une bonne réconciliation en témoigne la représentativité des mouvements signataires dans le Gouvernement ».

À propos de l’évolution de la situation sociopolitique au pays, il a souligné que le processus de mise en place du Conseil National de la Transition sera bientôt bouclé. Il a aussi rappelé que l’ancien Président Ibrahim Boubacar KEITA est rentré et se porte bien.

Après le déjeuner que lui a offert son homologue, le Président de la Transition, SEM Bah N’DAW, Chef de l’État a signé le Livre d’Or du Ghana avant de quitter le Palais présidentiel «Jubilee House ».

Bourama Kéïta

 

Malick Diancoumba

Voir aussi

L’organe législatif de la transition : un militaire démissionnaire pressenti à sa tête 

Le Conseil national de transition est pour le moment le dernier organe en gestation depuis …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils