lundi 28 septembre 2020
Accueil | Société | PLAN DE TRAVAIL 2017 DE L’ANPE : Exécuté à hauteur de 88,2%, 2803 emplois générés

PLAN DE TRAVAIL 2017 DE L’ANPE : Exécuté à hauteur de 88,2%, 2803 emplois générés

Dans le cadre de la mise en œuvre de son plan de communication, l’Agence Nationale pour l’Emploi (ANPE) a organisé le vendredi 15 décembre 2017, à son siège, un point de presse pour faire le point de l’exécution du Plan de travail Annuel 2017 de l’Agence. Il ressort de cette rencontre, qu’au 30 novembre 2017, l’Agence est à un taux d’exécution de son Plan de Travail Annuel (PTA) à hauteur de 88,2% et a généré 2803 emplois.

La problématique de l’emploi se pose avec acuité au Mali. Et, les attentes en matière d’emploi sont grandes et légitimes dans un contexte de crise marquée par l’insécurité, la poussée du radicalisme et l’extrémisme. Les gouvernements successifs du Mali, à travers les services d’emploi public comme l’ANPE, sont, en permanence, contraints de fournir des services de meilleure qualité et d’accroitre la transparence. Ainsi, face à la presse, le premier responsable de l’ANPE, dira que, dans la recherche d’une meilleure exécution de sa mission de mise en œuvre de la politique nationale de l’emploi, sa structure a adopté un Plan stratégique de développement (PSD) 2012-2020. La première phase de ce plan s’est déroulée de 2012-2016. Le directeur général de l’ANPE, M. Ibrahim Ag Nock, dira que pour la période 2016-2020, le PSD s’est donné comme objectif de «faire de l’ANPE un service public de l’emploi performant adapté aux exigences du marché du travail». Pour atteindre ce résultat, dira-t-il, cinq objectifs stratégiques immédiats sont à satisfaire par l’ensemble du personnel de l’Agence. Il s’agit de l’amélioration de l’adéquation des capacités organisationnelles et opérationnelles de l’ANPE en fonction des exigences du marché du travail, de la visibilité et de la convivialité de ses relations avec les usagers et partenaires. Il s’agira aussi de développer et de mettre en œuvre des programmes spécifiques pour la promotion de l’emploi, tout en renforçant l’accompagnement des collectivités dans la conception et la mise en œuvre de leur programme sectoriel. Accroitre l’accès des groupes cibles de l’ANPE à des programmes d’apprentissages, de perfectionnement et de reconversion fait également partie des résultats à atteindre du PSD pour la période 2016-2020.
M. Nock expliquera en outre qu’à travers ce plan stratégique de développement, l’ANPE entend renforcer ses principaux axes d’intervention, comme la promotion de l’auto-emploi, le perfectionnement et la reconversion, l’intermédiation, la communication, la coopération, la migration professionnelle et les études et recherches sur l’emploi.
Parlant de l’évaluation du PTA-2017, le premier responsable de l’ANPE dira que 88,2% des activités programmées ont pu être réalisées au 30 novembre 2017.
Parlant spécifiquement de la création d’emploi, le directeur de l’ANPE fera savoir que du 1er janvier au 30 novembre 2017, ce sont 2803 emplois qui ont été créés par sa structure et 3326 personnes ont pu avoir des formations. Pour la même période, la structure a enregistré 11 306 demandes d’emplois, 3 556 placements effectués et 7 488 offres d’emplois enregistrées.
Autres réalisations majeures pour cette période, il faut retenir la tenue du 1er Salon régional de l’intermédiation, où il a été possible, selon le directeur de l’Agence d’informer et de sensibiliser davantage les acteurs du marché d’emploi et de la formation professionnelle. Cela sur le rôle que l’ANPE et ses partenaires jouent dans le cadre de la promotion de l’emploi à travers l’intermédiation. A ce salon, 10 bureaux de placement payant et entreprises de travail temporaire y ont pris part avec 50 stands d’exposition ouverts pour 57 exposants. Pour le directeur de l’ANPE, ce salon aura permis également 221 rencontres directes et des recrutements.
Durant la période du 1er janvier au 30 novembre 2017, l’ANPE, selon son directeur, a apporté de l’appui à l’installation et l’accompagnement de 142 TPE/AGR/PME à Bamako et dans les régions, dans le cadre de la mise en œuvre du partenariat avec le FARE, générant ainsi 886 emplois. A ces réalisations, il faut ajouter l’opérationnalisation des directions régionales ANPE de Ménaka et de Taoudenit.
Dieudonné Tembely
tembely@journalinfosept.com

Djibril Coulibaly

Voir aussi

RECONSTRUCTION DE L’ARMEE MALIENNE : le grand défi de la renaissance !

Les Maliens doivent se souvenir du sang versé par les leurs pour la défense de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils