mercredi 28 septembre 2022
Accueil | Oeil du combattant | PÉNURIE D’EAU À LAKHAFIA: La panne d’une pompe à la base  

PÉNURIE D’EAU À LAKHAFIA: La panne d’une pompe à la base  

Les habitants de Lakhafia dans le cercle de Bafoulabé, région de Kayes, dénoncent  la pénurie d’eau depuis plus d’un mois due à la panne de la seule pompe qui sert le village.  

En début de la saison sèche, la coupure, voire la pénurie d’eau est observée dans plusieurs localités du Mali, particulièrement dans la région de Kayes, la plus touchée par la chaleur.

Des interruptions imprévues à cause des problèmes techniques de la fourniture d’eau, des pannes et autres sont énormes alors que beaucoup de personnes auront besoin d’eau au quotidien pendant la période.

Par conséquent, selon studio Tamani, une pénurie d’eau potable est observée à Lakhafia depuis plusieurs semaines. Il affirme que dans cette localité située à 12 km de Bafoulabé, la population fait face à une pénurie d’eau depuis plus d’un mois. Le problème est dû, selon les habitants, à une interminable panne de la seule pompe qui approvisionne le village. En attendant qu’une autre solution soit trouvée, la population est obligée de se diriger vers le seul puits à grand diamètre avec tous les risques sanitaires liés à la qualité de cette eau.

Des mesures devraient être appliquées contre ce risque qui menace l’hygiène publique, la santé de la population en général. Par ailleurs, le même problème est, il y a quelque temps de cela, observé dans certains quartiers, en commune VI du district de Bamako.

La saison sèche est une réalité, en dehors du vent chaud qui souffle, la température du soleil, la poussière, cause plusieurs maladies. L’interruption d’eau serait une évidence que la population, notamment les femmes de ménage vivent. La coupure permanente et inattendue du robinet serait le quotidien dans plusieurs communes de Bamako et environs et même dans le reste du pays, comme ce fut le cas à Bafoulabé.

Les femmes de ménage auront beaucoup de difficultés pour faire les travaux. Pendant ce temps, des questions ont été énormes. Dès l’aube du mercredi, les femmes et les filles se baladent pour la recherche d’eau avec des petits bruits et l’air désespéré.

Chacune se dirige vers les châteaux d’eau, les forages, les puits et autres coins pour chercher l’eau. D’après nos constats, tous les points d’eau étaient remplis de femmes, jeunes filles et des servantes pour se servir. C’est le même cas à Bafoulabé. Ainsi les autorités respectives sont appelées à faire face à la situation qui menace la vie quotidienne des populations en général pendant la saison.

Lassana SOW   LE COMBAT

 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

CAMBRIOLAGE AU CAP DE BAFOULABE: 80.000 F CFA emportés par les voleurs !

    Un cambriolage a eu lieu au Cap de Bafoulabé, région de Kayes. Ce,  en …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils