mardi 20 octobre 2020
Accueil | Société | Pénurie d’eau à Gao : Le calvaire des populations

Pénurie d’eau à Gao : Le calvaire des populations

La ville de Gao manque cruellement d’eau. Une triste réalité qui se vit chaque année, à la même période, dans la Région. Cela malgré une promesse récente faite aux populations par le Ministre de l’Energie et de l’Eau.

Certains font plus de deux mois sans avoir d’eau potable de leurs robinets. Dans certaines familles, il faut attendre tard dans la nuit pour ne pas rater l’arrivée de l’eau dans la source. Et là aussi, il faut des heures pour remplir au moins dix bidons de vingt litres. Sous le soleil ardent, pour qui connait la ville de Gao, on voit des jeunes sur les altères qui partent à la recherche de l’eau. C’est une habitude, chaque année pendant cette période de forte chaleur, les habitants de Gao vivent le calvaire. «Ça va bientôt faire trois mois que notre robinet ne donne pas une seule goutte d’eau», nous confia une vieille femme qui partait voir des voisins afin qu’elle puisse être approvisionnée. «C’est comme ça que ça se passe chaque année ici à Gao en cette période de forte chaleur », renchérit une autre ménagère âgée d’une trentaine d’année. Ces pires  moments sont une réalité insupportable. Pourtant, le Ministre de l’Energie et de l’Eau,  lors d’une  de sa récente  visite dans la Région avait fermement rassuré les populations locales que cette crise d’eau sera gérée à l’immédiat et pour de bon par le Gouvernement. Mais voilà que cela perdure. Les populations, dénoncent une négligence et interpellent les autorités compétentes du Département de tutelle afin que le Gouvernement puisse revoir son programme en prenant la situation bras-le-corps. Selon nos interlocuteurs, c’est une  situation insupportable qui perdure. «On nous dit que pendant les périodes de fortes chaleurs tout le monde, surtout les enfants et les personnes âgées, doivent boire beaucoup d’eau. Mais comment cela peut être possible si on n’a même pas accès à cette eau », dit Issoufi Maïga.

En somme, les populations de Gao sollicitent ardemment auprès des autorités nationales la solution adéquate pour éviter le pire.

Adama A. Haïdara, de retour de Gao : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

CRISE AU CONSEIL NATIONAL DU PATRONAT DU MALI : Le premier défi judiciaire de la transition

Le Mali est,  depuis le 18 Août 2020  date de la prise du pouvoir par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils